PARTAGER

Le ministre de la Justice a effectué hier une visite au Palais de justice de Dakar en compagnie du premier président de la Cour d’appel, Demba Kandji. Il a promis de résoudre le problème des longues détentions et de faciliter l’accès des justiciables à l’information.

Me Malick Sall, ministre de la Justice, avait déjà défini sa feuille de route dès que le chef de l’Etat a porté son choix sur sa personne pour diriger ce département. Après sa prise de position, il a fait hier une visite de courtoisie à la famille judiciaire du Tribunal Lat Dior de Dakar en compagnie du premier président de la Cour d’appel de Dakar. Mis au courant des difficultés auxquelles sont confrontés les acteurs de la justice, à savoir le problème de l’accueil, l’accès à l’information et les longues détentions, l’avocat a promis de faire le maximum pour satisfaire les justiciables et améliorer les conditions de travail et d’hébergement de ceux qui travaillent dans cette institution. «Je connais le milieu. Je le fréquente depuis plus de 35 ans. Donc, il s’agissait aujourd’hui (hier) d’une simple visite de courtoisie. Les problèmes, il y en a des tas et je les connais tous», rassure-t-il.
Concernant les longues détentions, le ministre de la Justice rappelle qu’il en avait parlé avant même sa prise de fonction. «Sachez que c’est un problème qui est partagé d’abord par le président de la République qui a créé pour la première fois un secrétaire d’Etat auprès du garde des Sceaux, chargé des Libertés et des droits humains. Ce problème est pris à bras-le-corps par toutes les autorités du Sénégal. Je pense que tous ensemble nous travaillons pour trouver une solution à ce problème», a-t-il indiqué.
Me Malick Sall dit connaître les conditions extrêmement difficiles dans lesquelles les juges et autres auxiliaires de justice travaillent. «J’ai dit que mon métier, c’est d’être avocat et demain ou après-demain, je reviendrai pour me retrouver avec vous. Le poste de ministre c’est juste une mission. Je suis membre de votre famille. Et vos problèmes sont mes problèmes et je vous rassure que ma porte sera ouverte à tout un chacun. Et à chaque fois qu’une difficulté sera portée à ma connaissance, je ferais le maximum pour la solutionner», promet-il.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here