PARTAGER

Les candidats à l’élection présidentielle du 24 février, à l’exception de Macky Sall, devraient à tour de rôle, interagir aujourd’hui avec des citoyens sénégalais, à la Maison de la culture Douta Seck.

Les candidats sont convoqués par l’organisation Y’en a marre, aujourd’hui à la Maison de la culture Douta Seck pour une interaction avec les Sénégalais. D’abord El Hadji Issa Sall qui devrait passer à 9 heures, suivi de Idrissa Seck à 11 heures, Ousmane Sonko à 13 heures et Madické Niang à 16 heures. Chacun des candidats devrait avoir 1 heure et 30 minutes pour répondre aux interrogations des citoyens. Si les quatre candidats de l’opposition ont confirmé leur participation, le Président sortant n’a jusqu’à hier, pas donné son accord ou rejeté l’invitation. Pourtant, indique Aliou Sané, l’un des leaders de Y’ en a marre, ses services ont accusé réception de la lettre d’invitation et ont promis leur réponse. Le candidat de la coalition de Benno bokk yaakaar saisira-t-il cette opportunité d’interagir avec des citoyens sénégalais de tous bords ?
L’objectif de Y’en a marre est d’offrir une tribune aux citoyens pour qu’ils exposent leurs préoccupations, et aux candidats, de donner des solutions envisageables. «Ici, nous leur offrons un plateau pour une interaction avec les Sénégalais. Le Sénégalais lambda qui a une préoccupation peut l’exposer et avoir une réponse», a dit hier en conférence de presse, Fadel Barro, le coordonnateur du mouvement. Leur initiative entre dans le cadre du programme Wallu askan wi, qui vise à rétablir la confiance rompue dans cette campagne électorale caractérisée par un climat de suspicions, de violences, de rupture entre les acteurs. Le mouvement veut recentrer le débat autour des préoccupations sociales, économiques et environnementales et sur les questions de civisme et de citoyenneté souvent absentes dans le débat électoral.
Les activistes ont invité par ailleurs les Sénégalais à aller massivement voter le jour du scrutin mais surtout à sécuriser leur vote en ignorant  les provocations. Le rappeur Thiat a convié l’ancien Président Abdoulaye Wade, qui a d’abord appelé au boycott de l’élection puis à brûler les procès-verbaux, à être plus responsable. Il a condamné son discours «irresponsable» et espère que le Secrétaire général du Pds va le changer. «Quiconque appelle au boycott de l’élection soutient d’une manière ou d’une autre le Président sortant, politiquement parlant. Nous soupçonnons un calcul politique», a dit Thiat.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here