PARTAGER

Le Rewmi ne prendra pas part au congrès de l’Internationale libérale prévu à Dakar aujourd’hui et demain. Pour les frères de Idrissa Seck, cette décision s’explique par le fait que le régime en place «viole les droits humains et s’est saisie de l’évènement pour en faire une affaire de son parti».

Tout comme le Parti démocratique sénégalais (Pds), Rewmi a décidé de boycotter le congrès de l’Internationale libérale devant se tenir aujourd’hui et demain à Dakar. En conférence de presse hier, les amis de Idrissa Seck ont expliqué les raisons qui les ont poussés à prendre une telle décision. «Pour nous, tout régime libéral se doit de respecter les principes fondateurs du libéralisme, parmi lesquels la liberté, les droits humains, l’Etat de droit, etc. plutôt que de les mettre en danger comme c’est le cas au Sénégal avec le régime en place», a lancé Yancoba Seydi, chargé des relations extérieures du parti. D’après lui, «l’exil forcé de Karim Wade, la refonte du fichier électoral, le refus de partager le fichier, la rétention des cartes d’électeur, la répression aveugle de toutes les manifestations etc. sont entre autres, des violations des droits humains qui sont à la base de cette décision».
Malgré leur refus de participer à ces assises, les Rewmistes maintiennent toujours leur qualité de Libéraux et affirment qu’ils font toujours partie de cette fédération mondiale des partis politiques d’obédience libérale. D’ailleurs, ils ont participé à toutes les rencontres préparatoires de ce congrès. C’est le 18 octobre 2018, par une lettre envoyée à Londres, qu’ils ont décidé de ne pas prendre part à ce congrès. Cela parce que, pensent-ils, «un parti membre observateur, à savoir l’Apr, qui n’est pas totalement membre, s’est saisi de l’évènement pour en faire une affaire de son parti». Yancoba Seydi, par ailleurs professeur d’anglais, explique que Macky Sall «n’est pas un libéral. C’est un maoïste de sang et de lait, encagoulé dans un masque libéral. Ce qui l’intéresse, ce n’est pas la promotion des valeurs libérales, c’est plutôt comment utiliser cette tribune pour vendre son investiture à l’Internationale libérale. Mais  Rewmi ne cautionnera pas le maquillage libéral de Dakar».
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here