PARTAGER

Certains artistes musiciens se montrent solidaires envers la chanteuse Amy Collé Dieng, suite à son incarcération. Bien que Zeynoul, président des Acteurs de l’industrie musicale du senegal (Aim), et certains de ses pairs artistes disent déplorer les propos tenus par la chanteuse, ils ont en conférence de presse invité hier le président de la République, Macky Sall, à pardonner Amy Collé. Ils implorent aussi la clémence de dame justice au sujet du règlement de cette affaire.

L’artiste musicienne, Amy Collé Dieng, a été placée sous mandat de dépôt avant-hier. Une sanction qui pousse ses camarades musiciens à se montrer solidaires envers elle. En conférence de presse hier, Zeynoul Sow, Xuman, Guigui et Abdou Guitté Seck ont tous à tour de rôle, demandé la clémence du chef de l’Etat Macky Sall au sujet de cette affaire. Le président des Acteurs de l’industrie musicale (Aim), Zeynoul Sow, après s’être indigné des «propos particulièrement déplacés et inélégants de l’artiste Amy Collé Dieng lors de sa récente publication», dit considérer ces propos «comme étant le fruit d’une forte influence négative au vu des sujets abordés». M. Sow a alors, aux noms de tous les acteurs et artistes, présenté ses «excuses à son excellence M. Macky Sall et au Peuple Sénégalais».
«Nous demandons que le président de la République pardonne à l’artiste Amy Collé. Nous voulons la clémence de la justice. Tout ceci est arrivé à cause du non-accompagnement des artistes. C’est pourquoi avec le talent qu’elle a, elle est restée un an sans sortir une chanson», a dit Zeynoul Sow. Même son de cloche chez Abdou Guitté Seck. «Nous demandons pardon au président de la République, et à la justice de notre pays pour notre sœur Amy Collé. Qui est une femme de cœur, une femme extraordinaire, une femme que je connais personnellement et qui est très sensible», a affirmé l’artiste musicien. «Je pense que si c’était à ciel ouvert ou en présence des journalistes, jamais elle ne pourrait sortir ces propos de sa bouche», croit savoir Abdou Guitté qui dit regretter les fameux propos tenus par l’artiste.
«C’était dans un cadre privé certes, mais cela ne donne pas de tenir certains propos. Parce qu’il y va de l’éducation de nos enfants et du devenir et le maintien de l’équilibre. Alors si on regarde sous un autre angle, je pense que Amy Collé a apporté beaucoup plus de choses positives à cette société», a également commenté le natif de Saint-Louis, avant de laisser la parole à la chanteuse Guigui. Celle-ci a pour sa part regretté l’absence de soutien de certains de ces collègues. «On aurait aimé voir plus d’artistes que de journalistes ici», a-t-elle avancé avant d’implorer à son tour, «la clémence du Président Macky Sall qui a déclaré l’année 2017, année de la culture». Pour Guigui, rien que pour cela, «un artiste n’a pas sa place en prison». «Ce que nous voulons, c’est que le Président et le ministre de la Culture aident les artistes», a-t-elle insisté précisant que si Amy Collé était en activité, elle n’aurait pas le temps de faire ce genre d’audios, ou d’entrer dans un groupe privé.

Une union sacrée
«Je n’en suis pas sûre, mais j’ai su par voie de la presse qu’elle était enceinte. Donc c’est deux individus qui sont en prison. Alors nous demandons de libérer notre sœur Amy Collé», a rajouté Guigui. Prenant la parole à son tour, Xuman au nom des rappeurs, a mis l’accent sur les nouvelles techniques de communication. «On est dans une période où les moyens d’expression sont beaucoup plus diversifiés. Avant c’étaient les artistes ou les gens qui avaient quelque chose à dire qu’on voyait à la télé ou entendait à la radio. Mais maintenant, tout un chacun devient son propre journaliste. Tous les smartphones sont devenus des outils de communication», fait-il remarquer plaidant par la même occasion afin que la loi soit plus claire sur certains usages de ces moyens de communication. «Il est important de savoir à quel moment une conversation privée devient publique. Qui est le responsable si cette conversation privée se retrouve sur le plan public, quelle est la sanction… ? Cela va empêcher beaucoup de choses et de dérives», a-t-il martelé. Xuman a par ailleurs invité chaque artiste à soutenir Amy Collé Dieng, soit à travers un concert, ou une soirée. «Au­jourd’hui, il devait y avoir beaucoup plus d’artistes car la cause est noble. On n’est pas là pour des querelles intestines, on est là pour discuter et pour demander pardon», éclaircit-il enfin.
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here