PARTAGER

Le Président sortant Macky Sall reconduit la même démarche entreprise en 2012 en allant à la rencontre du monde sportif en pleine campagne. S’il s’était adressé à l’ensemble de la famille sportive, à travers le Cnoss, à la vieille du second tour qui l’avait conduit à la tête du pouvoir ; pour cette fois-ci, le candidat de Benno bokk yaakaar (Bby) a choisi l’option de recevoir les acteurs du football professionnel.
Cette rencontre se tiendra aujourd’hui à midi au Grand Théâtre et sera une occasion pour la Ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp) de renouveler ses doléances à l’endroit du Président sortant qui avait promis de porter le budget du sport sénégalais à 1%. Une promesse qui tarde à être concrétisée par Macky Sall qui fera face à un football professionnel dont les clubs évoluent dans un contexte très difficile.
«Les attentes des clubs sont énormes», tient à souligner le Dr Moussa Cissé, Secrétaire administratif de la Ligue Pro qui affiche son désaccord par rapport à l’opinion défendue qui consiste à dire «que les clubs sont des structures qui ne devraient bénéficier d’aucun appui de la part de l’Etat».
«Même en Europe, au départ du football professionnel, l’Etat a aidé les clubs. Nous n’avons pas dit que nous allons vivre aux dépens de l’Etat. Ce que nous voulons, c’est qu’il y ait un soutien dans cette phase promotionnelle. Dans tous les pays du monde, les Etats ont contribué à la promotion de leur football professionnel. Les clubs méritent d’être aidés, c’est eux qui créent des emplois, des entreprises. Il faut les soutenir», rétorque l’administratif de la Ligue Pro. Ce soutien de l’Etat, selon lui, «permettra à Ligue professionnelle et aux clubs d’acquérir leur autonomie financière».
Vivant «sous perfusion», les clubs professionnels «n’ont pu exister que grâce aux engagements des présidents de club durant ces dix ans d’existence de la Ligue Pro», à en à croire notre interlocuteur.

Une audience sollicitée bien avant la campagne présidentielle
Très remontés contre ceux qui taxent la Ligue Pro de «rouler pour le candidat Macky Sall» pour convaincre les acteurs du football, le Dr Moussa Cissé de replacer les choses dans leur véritable contexte. «On avait fait un cahier, un plaidoyer envoyé au président de la République bien avant la campagne. Certains de nos détracteurs pensent qu’on est en train de faire un meeting pour le président de la République. C’est complètement aberrant ! Le président de la République a son agenda et il a jugé opportun de recevoir le football professionnel. C’est lui qui a demandé à nous recevoir», précise-t-il.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here