PARTAGER

La rencontre entre les acteurs culturels et le ministre de l’Intérieur a fait pschitt. Après plus de deux heures d’entretien, les deux parties ont constaté l’échec de leurs discussions. Car Antoine Félix Diome a décidé de ne pas accorder des réaménagements aux acteurs culturels pour leur permettre de dérouler leurs activités de spectacle surtout en cette fin d’année, qui constitue leur période de traite. On mesure le manque à gagner après cette année noire, qui a frappé tous les corps de métier avec la survenue du Covid-19.
En clair, l’arrêté du ministre de l’Intérieur et de la sécurité publi­que, qui ordonne la fermeture des salles de spectacle, reste en vi­gueur pour éviter une éventuelle contamination. Cette issue était prévisible après que le Président a décidé hier en Conseil des ministres de renforcer les mesures restrictives sans donner les détails.
Face à cette situation, les acteurs culturels ont décidé de repousser leur sit-in à mercredi prochain le temps d’obtenir une autorisation de manifester. Ce qui est loin d’être gagné dans ce contexte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here