PARTAGER

Pour promouvoir son travail et booster son impact sur les populations, l’Ong World vision Sénégal a nommé la chanteuse Coumba Gawlo Seck ambassadrice de bonne volonté. Le partenariat qui a été scellé hier débute par un fort plaidoyer de la chanteuse en faveur de l’éducation et de la protection des enfants, surtout des filles, contre les viols et violences.

Les enfants du Sénégal ont depuis hier une nouvelle ambassadrice de bonne volonté en la personne de Coumba Gawlo Seck, nommée par l’Ong World vision Sénégal. Le directeur de cet Ong, Andrew Catford, et la chanteuse ont scellé leur partenariat en signant un protocole les liant pour les 5 ans à venir. Lors de cette signature, M. Catford a exprimé sa satisfaction et les espoirs  que son Ong fonde sur la chanteuse pour faire véritablement avancer les choses. «C’est un honneur pour World vision de pouvoir travailler avec Coumba Gawlo. Nous espérons qu’ensemble nous pourrons changer beaucoup de choses», a-t-il dit, serrant la main de la nouvelle ambassadrice qui, elle, s’est dit prête à relever le défi face aux challenges qui l’attendent dans le domaine de l’éducation, la protection des enfants, la promotion des valeurs, l’autonomisation des femmes, le développement, l’entrepreneuriat et le leadership féminin.
«J’ai été plusieurs fois ambassadrice pour des Ong, mais la nomination d’aujourd’hui me tient à cœur… Les causes pour lesquelles vous m’avez choisie me tiennent à cœur. C’est avec fierté que j’endosse ce nouvel habit d’ambassadrice pour qu’ensemble nous sillonnions le Sénégal des profondeurs pour sensibiliser les parents sur l’importance d’amener les filles à l’école et de les y inscrire pour leur permettre d’avoir un bel avenir, de se retrouver dans les grandes instances de décision, de connaître leurs droits… J’accepte ce nouveau challenge», a déclaré Coumba Gawlo.
Cette rencontre a servi de prétexte à la diva pour se prononcer sur le viol du bébé à Thiès. Souhaitant que justice soit rendue en ce qui concerne les violences faites aux enfants et particulièrement aux filles, la chanteuse et présidente de l’Association Lumière pour l’enfance a affirmé toute sa peine. Constatant avec amertume que de plus en plus de enfants sont maltraités et les filles violées, elle a pris exemple sur le bébé violé à Thiès pour dire son inquiétude et dénoncer le fait que les autorités n’aient jusqu’à présent pas trouvé des solutions idoines face à ces maux de la société. «Est-ce que nous ne sommes pas tous en danger ?», s’est interrogée Coumba Gawlo dans un plaidoyer, exigeant que justice soit rendue.
A peine élue ambassadrice pour World vision, Coumba Gawlo se montre  ainsi résolument engagée pour le bien-être, le respect scrupuleux des droits des enfants et la promotion d’une éducation de qualité chez les enfants. Elle participera dans ce cadre à la prochaine campagne «Je sais lire» de World vision Sénégal qui sera bientôt lancée.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here