PARTAGER

En visite à Nouakchott, le chef d’Etat-major général des armées, Cheikh Guèye, qui a été reçu par le Président mauritanien, renforce un axe militaire rempli d’enjeux dont le plus important est la menace terroriste.

Dakar et Nouakchott rapprochent davantage leurs positions militaires. Le ministre mauritanien de la Défense, M. Diallo Mamadou Bathia, a reçu hier le chef d’Etat-major général des armées du Sénégal, le général de corps d’armées, Cheikh Guèye qui effectue actuellement une visite de travail de deux jours en Mauritanie avant qu’il ne rencontre dans l’après-midi le Président Aziz. Cette rencontre a eu lieu en présence du gotha des armées des deux pays dont le chef d’état-major des armées mauritaniennes, le général de division Mohamed Ould Cheikh Mohamed, du chef du bureau de coordination au ministère de la Défense de la Mauritanie et du colonel Cheikh Wade, adjoint au chef d’Etat-major des armées du Sénégal chargé des opérations. Selon l’Agence mauritanienne d’information (Ami), les deux armées discutent des voies et moyens de développer davantage la coopération militaire dans un contexte de menace djihadiste au lendemain du sommet du G5 qui a décidé de constituer une force anti-terroriste de 10 mille hommes, répartis entre le Mali, la Mauritanie, le Tchad, le Burkina Faso et le Niger, soutenue par les Nations-Unies et la France. Dakar, qui n’est pas membre de ce cadre, ne peut par contre être en marge de la lutte contre l’extrémisme violent. Lors d’un entretien accordé à Jeune­afrique, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye estimait à ce propos que les Etats devaient travailler «de manière coordonnée, quel que soit le cadre que l’on prend… Et le Sénégal fait partie intégrante du Sahel. On ne peut pas extirper le Sénégal du Sahel».
Il faut rappeler que le Sénégal fait partie du Processus de Nouakchott, enclenché en mars 2013 par l’Union africaine. Il vise à renforcer la coopération sécuritaire et l’échange de renseignements dans la bande sahélienne et est composé de 11 pays : l’Algérie, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, la Libye, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, et le Tchad.
bsakho@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here