PARTAGER

Le ministre de l’Education nationale est enthousiasmé par le programme «Faire l’école, favoriser l’inclusion et la réussite à l’école». Il s’agit d’un projet dont la mise en œuvre sera assurée grâce à un partenariat entre le Sénégal et l’Italie, qui vise à promouvoir une éducation de qualité, inclusive et d’équité en ligne dans le sillage des Objectifs de développement durable (Odd 4), du renforcement des politiques nationales et stratégies de développement du Sénégal. Les résultats attendus à travers le nouveau projet visent à sensibiliser les communautés, les écoles, les institutions, les familles sur les droits des personnes en situation de handicap. Mieux, «la qualité des apprentissages dans les écoles publiques ordinaires sera améliorée via un renforcement des capacités du personnel éducatif», indique directrice de la Coopération italienne.
D’après le ministre de l’Education nationale, «le projet ‘’Faire l’école, favoriser l’inclusion et la réussite à l’école’’ est une preuve d’une fécondité des relations entre le Sénégal et l’Italie» car, souligne-t-il, «le gouvernement du Sénégal et celui de l’Italie ont toujours entretenu des relations fécondes depuis 1989. Celles-ci se sont traduites depuis 2009 par la naissance de projets dans le domaine de l’éducation des filles (PaeF) et le Projet d’appui au système éducatif de base (Paseb), dans le domaine de la construction de structures éducatives adaptées à l’inclusion». A en croire Mama­dou Talla, «une telle vision correspond aux objectifs du Paquet et du Pse avec la ferme ambition de disposer des ressources humaines de qualité et d’associer tous les enfants de ce pays au processus de développement». Il ajoute : «Ce projet traduit une des priorités que je me suis fixé pour le secteur et dont le résultat ultime est de bâtir une école pour tous. Autrement dit, une école de la réussite et de l’inclusion.»
L’initiative interviendra dans les régions prioritaires de la Coopération italienne au Séné­gal, en particulier dans les zones de Dakar, Kaffrine, Kao­lack, Kolda et Sédhiou, pour une durée de 3 ans. Il va renforcer la capacité de 18 mille élèves, notamment ceux en situation de handicap qui sont issus de 69 établissements scolaires, dont 46 écoles élémentaires et 23 collèges.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here