PARTAGER

Dans les neuf communes prioritaires où il intervient au niveau de la région de Fatick, le Programme multinational de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2rs) a permis, pour le compte de la campagne 2016-2017, de réaliser une production de 2 899 tonnes de légumes sur une superficie emblavée de 415,4 ha, soit un chiffre d’affaires de plus de 180 millions de francs Cfa. Pour le chef d’antenne régionale du P2rs qui s’est réjoui du fait que 65% des 4 513 producteurs appuyés dans ces différentes localités sont des femmes, ces résultats probants qui ont pu être obtenus grâce aux acquis du Programme d’appui à la petite irrigation locale (Papil) vont, à n’en pas douter, contribuer à une amélioration substantielle des revenus des femmes rurales.
Par ailleurs, Mamadou Cama­ra qui intervenait mercredi dernier à l’occasion de la première réunion du Cadre de concertation régional (Crc) du P2rs a fait part de la mise en œuvre prochaine par ledit programme d’une stratégie de promotion de l’emploi des jeunes. A en croire toujours M. Camara, cette promotion de l’emploi des jeunes se fera à travers trois domaines que sont : l’appui à l’auto-emploi, l’entreprenariat des jeunes et l’amélioration de l’employabilité des jeunes. A cet effet, quatre axes d’intervention ont été identifiés. Il s’agit des travaux d’infrastructures et Himo, de la création d’activités productives dans les chaînes de valeurs, de la création d’activités, de services d’appui aux chaînes de valeurs et de l’amélioration de l’employabilité des jeunes par l’insertion des jeunes diplômés.
A terme, le P2rs prévoit la création de 8 360 emplois permanents et temporaires au niveau national et 1 390 à l’échelle de la région de Fatick.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here