PARTAGER

Le ministre des Affaires étrangères, M. Sidiki Kaba, a reçu hier son homologue de la République populaire de Chine. A la fin de leur séance de travail, les chefs de la diplomatie des deux pays ont fait face à la presse pour annoncer les conclusions de leur rencontre. C’est ainsi que la Chine entend accompagner le Sénégal dans la construction de nouvelles infrastructures.

Le Sénégal va bénéficier de la Chine d’un important projet de développement dans le cadre de la coopération entre les deux pays. Il s’agit de la réalisation de l’autoroute Mbour-Kaolack dans le cadre du renforcement des infrastructures routières à l’intérieur du Sénégal, le soutien aussi à la construction d’un nouveau siège du  ministère des Affaires étrangères du Sénégal et, dans le cadre du projet Smart, à réduire la fracture numérique. Cerise sur le gâteau, la Chine a décidé également de mettre à la disposition du Sénégal un important montant visant à financer les projets déjà ciblés par les deux gouvernements.
L’annonce a été faite hier, à la suite d’une séance de travail entre le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Sidiki Kaba, et son homologue chinois, Wang Yi. Le diplomate chinois a loué les relations bilatérales entre les deux pays qui, selon lui, sont entrées dans une nouvelle phase de développement. Il a magnifié la co-présidence de XI Jinping et Macky Sall pour le Forum sur la coopération Chine-Afrique (Foca). Il a fortement apprécié la coopération entre la Chine et le Sénégal qui est le premier pays d’Afrique de l’Ouest à avoir signé avec Pékin un document de coopération dans le cadre de l’initiative de réduction de la fracture numérique. Pour ce faire, Wang Yi a déclaré que les 2 pays ont donc de vastes perspectives de coopération et bénéficient d’une plateforme encore beaucoup plus solide.
Poursuivant sa déclaration, il a rassuré que dans l’avenir, les deux pays vont poursuivre leurs relations dans le cadre bilatéral et Foca afin de valoriser les actions respectives et de l’élargir dans de nouveaux domaines comme le parc industriel, l’économie numérique pour que la coopération sino-sénégalaise soit citée en exemple en Afrique. Au final, Pékin a renouvelé son soutien à Dakar à conforter sa place permanente au sein du Conseil de sécurité de l’Onu.
Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères inscrit la venue du chef de la diplomatie chinoise dans une dynamique de coopération stratégique de développement. Il a réitéré l’engagement du Sénégal dans le cadre de la relation bilatérale à soutenir une Chine unique et dans le cadre multilatéral. Le Sénégal a également exprimé son soutien pour une coopération avec la Chine basée sur une conformité de l’agenda 2063 de l’Union africaine qui correspond avec l’initiative de la ceinture et de la route de la Soie. «La Chine et le Sénégal entendent élargir la base de leur coopération et s’engagent essentiellement dans la voie d’une coopération avantageuse mutuellement pour leur pays dans le cadre d’un partenariat stratégique global», a-t-il déclaré. Il cite l’autoroute Ila Touba, le Musée des civilisations noires, l’Arène nationale de lutte. «La coopération se distingue par son pragmatisme et son efficacité», insiste Wang Yi.
bseck@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here