PARTAGER

Dans ce match fou contre Caen d’où les Rennais sortent grâce à un doublé de Diafra Sakho, avec un bon point (2-2) au vu des occasions caennaises, il y a encore une grisaille. Ismaïla Sarr, l’ailier Rouge et Noir, est sorti du terrain en boitant suite à une intervention dangereuse de Diomandé. De quoi provoquer l’énervement du technicien breton, Sabri Lamouchi, et de son président.

Ismaïla Sarr a encore dû quitter ses partenaires plus tôt que prévu. Le feu follet du Stade Rennais s’est fait découper par le Caennais Diomandé (averti) sur un tacle en retard aux 30 mètres, à la 57e minute de jeu. Sorti en boitant, il a tenté de rejouer quelques minutes, avant de s’écrouler près de la ligne de touche et de se faire remplacer par Hunou (63e). Quelques minutes plus tard, on l’a vu grimacer sur le banc. Le joueur a pris un gros coup sur le genou. Il passera des examens en début de semaine. «La seule chose qui m’ennuie réellement ce soir, c’est de voir Ismaïla Sarr ne pas terminer les matchs. Ce ne sont pas des choix tactiques mais par défaut. Il prend des fautes, beaucoup trop. Ça fait trois matchs (Saint-Etienne et le Psg) qu’il sort sur blessure. C’est pénible…, a pesté Sabri Lamouchi. On me parle des grands joueurs de ce championnat, mais je pense qu’il faut protéger tous les joueurs. Surtout les créateurs, les attaquants et ceux qui font le spectacle. Le fait de le voir ne pas terminer les rencontres et louper les premières séances de la semaine est assez pénible.»
Le président du club breton Olivier Létang d’ajouter : «Je souhaitais aussi et surtout revenir sur le traitement infligé à Ismaïla Sarr et qui est inacceptable ! Il faut protéger les joueurs offensifs, les joueurs créatifs et pas seulement Neymar.»
Avant le feuilleton Ismaïla Sarr, Diafra Sakho avait fait parler ses talents de renard des surfaces. Lui qui n’avait pas encore ouvert son compteur buts en Ligue 1 sous ses nouvelles couleurs a dégainé. Samedi à Caen (26e journée), l’international sénégalais a signé ses deux premiers buts sous les couleurs de Rennes. Le premier a été marqué de la tête, une belle réponse à l’ouverture du score de Enzo Crivelli. Le second a lui été inscrit à la 20ème minute après une belle remise de la tête de son compatriote Ismaila Sarr. Pas suffisant pour donner la victoire aux Rouge et Noir (2-2).
Pour son coach, Sabri Lamouchi, Diafra Sakho, remplacé à la 80e par Mexer, «ne doute pas. Il a une forte personnalité, un caractère et un tempérament qui vont nous faire le plus grand bien. Il a besoin de retrouver le rythme. Il a fait beaucoup d’efforts. Il nous a mis deux jolis buts. C’est un garçon sur la bonne voie».
Avec jourdesport

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here