PARTAGER

Pour son retour en Europe, sept ans après une élimination en poules, le Stade Rennes a enfin gagné un match en phase de groupes de la Ligue Europa face aux Tchèques de Jablonec (2-1). Un succès qui porte la patte de Ismaïla Sarr qui s’est offert un véritable bijou.

C’est historique, mais que ce fut compliqué. Pour son retour en Europe, sept ans après une élimination en poules, le Stade Rennes a enfin gagné un match en phase de groupes de la Ligue Europa face aux Tchèques de Jablonec (2-1). Un succès qui porte la patte de Ismaïla Sarr qui s’est offert un véritable bijou. On jouait la 31e minute. Sur une action dans son couloir gauche, le Sénégalais tente un une-deux dans l’axe avec Benjamin André. La balle lui revient sur son pied droit et s’ensuit une puissante demi-volée, à l’entrée de surface, qui va se loger dans la lucarne opposée du portier tchèque. L’ailier rennais, connu pour ses qualités de vitesse et de percussion, venait ainsi de démontrer ses qualités de frappe. Du coup, le jeune international sénégalais a peut-être inscrit l’un des plus beaux buts de la saison en Ligue Europa.
Un autre Sénégalais s’est illustré dans ce match ; il s’agit de Mbaye Niang. Entré en seconde période, l’ailier sénégalais a été inarrêtable sur le front de l’attaque des Bretons. En perpétuel mouvement à gauche, l’ancien du Torino, a souvent percuté en délivrant des centres dangereux qui malheureusement n’ont pas trouvé preneurs. Enfin, il faut saluer les débuts de Hatem Ben Arfa avec Rennes. L’ancien parisien ayant inscrit le penalty décisif provoqué par Siebatcheu (2-1, 90e).

hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here