PARTAGER

Poussé vers la sortie à Rennes, où il a été mis dans le «loft», Giovanni Sio souhaite rejoindre Montpellier. Mais l’attaquant ivoirien accuse ses dirigeants de le bloquer sans raison.   «Ils ne répondent pas à Montpellier qui a fait une offre ! C’est un manque de respect total. A partir du moment où ils ne comptent pas sur moi, je ne comprends pas pourquoi ils laissent traîner le truc comme ça», a pesté l’ancien Bastiais dans les colonnes de L’Equipe. Mais les dirigeants bretons ont une autre version.
«C’est complètement faux. J’ai répondu aux mails de Laurent Nicollin, comme c’est d’usage, et je ne compte plus les heures passées au téléphone avec l’agent de Giovanni. Ses déclarations, c’est n’importe quoi», a fustigé le président rennais, René Ruello, dans les colonnes de Ouest-France.
«Il n’ est pas écrit ’pigeons’ à l’entrée de la Piverdière ! Le joueur et le club se sont mis d’accord sans nous en parler, puis seulement dans un second temps, ils ont pris contact avec nous pour nous dire : «On s’est mis d’accord avec Giovanni, on va vous donner telle somme.» Mais ça ne marche pas comme ça !» Le feuilleton pourrait trouver son dénouement ce lundi puisque l’Eléphant est attendu pour la reprise de l’entraînement. L’occasion, espère-t-il, d’avoir une explication avec son entraîneur, Christian Gourcuff. «J’ai hâte d’avoir le coach en face. Il va falloir s’expliquer.» Comme d’habitude, le mercato crée son lot de tensions.
Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here