PARTAGER

Gros coup dur pour Rennes et les Lions du Sénégal : Ismaïla Sarr va être absent trois mois. Agressé en pleine course par le Stéphanois Théophile-Catherine lors du match à Saint-Etienne, l’attaquant sénégalais de Rennes va être opéré de la malléole. «Les tendons ont été touchés, il ne rejouera pas avant 2018», a regretté son entraîneur Christian Gourcuff.

C’est officiel : Ismaïla Sarr ne sera pas disponible pour le match des Lions face au Cap-Vert, le 7 octobre prochain à Praia pour le compte des qualifications du Mondial 2018. Le Stade Rennais a confirmé un diagnostic inquiétant pour l’attaquant sénégalais et un rendez-vous est prévu avec un chirurgien en vue d’une éventuelle intervention, informe lequipe.fr.
«Suite au traumatisme dont Ismaïla Sarr a été victime lors du match contre Saint-Etienne et malgré des radios rassurantes, il a été réalisé des examens complémentaires qui ont révélé des dommages plus sévères nécessitant un avis chirurgical. Il ne sera pas disponible pour le prochain match. Nous lui souhaitons un bon rétablissement», annonce un communiqué du club rennais.
Blessé par Kévin Théophile-Catherine dimanche à Saint-Etienne (2-2), Ismaïla Sarr va donc être opéré de la malléole, précise lequipe.fr. En conférence de presse d’avant-match, ce jeudi, Christian Gourcuff n’a pas confirmé la nature de la blessure, mais a précisé : «Il va avoir un dernier avis chirurgical demain (ce vendredi), l’expertise montre qu’il devra certainement passer par l’opération, les tendons de la cheville ont été touchés. Pour son absence, il faut se donner jusqu’à la trêve, ce sont des délais normaux.»

Gourcuff : «Tout le monde a vu ce qui s’est passé, je ne vais pas en rajoute
Et l’entraîneur rennais de poursuivre : «Si opération il y a, on ne pourra pas compter sur lui avant la phase retour. C’est évidemment un gros coup dur, c’est un joueur qui nous a déjà beaucoup apportés et qui allait devenir important, c’est aussi pour cela qu’il a été blessé… Il a un jeu de provocations, mais ça n’excuse pas le traitement qu’il subit. Là, en l’occurrence. Tout le monde l’a vu, je ne vais pas en rajouter.»
Interrogé sur l’absence de communication du club à la suite de cette blessure par un journaliste citant Jean-Michel Aulas, Christian Gourcuff a rétorqué : «Ce n’est pas un exemple… […] Je ne vais pas aller sur les réseaux sociaux, ce sont les gens qui ne travaillent pas qui passent leur temps sur les réseaux… Il faut des gens responsables, j’ai passé deux heures hier à parler avec un arbitre, c’est mieux que de twitter… On fait du foot, ce n’est pas la guerre le foot, on ne va pas sortir les mitraillettes.»
Ismaïla Sarr manquera du coup, les trois matchs du Sénégal qualificatifs au Mondial 2018, contre Cap-Vert et l’Afrique du Sud (à deux reprises), en novembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here