PARTAGER

L’Association sénégalaise de la critique cinématographique(Ascc) a un nouveau bureau après l’Assemblée générale du samedi 3 décem­bre dernier. Six journalistes forment le nouveau bureau qui a un mandat de trois ans. La nouvelle présidente Fatou Kiné Sène du journal Walfadjri, engage son action pour une massification de l’Ascc et l’organisation d’ateliers.

L’Association sénégalaise de la critique cinématographique (As­cc) a renouvelé son bureau  le samedi 3 décembre passé. Un communiqué reçu au journal Le Quotidien, informe que le nouveau bureau a un mandat de trois ans. Il est composé de six membres : Présidente : Fatou Kiné Sène (WalFadjri), Secré­taire général : Bassirou Niang, Se­cré­taire général adjoint : Gil­les Arsène Tchedji (Le Quoti­dien), Chargées de la for­ma­­tion et des relations publi­ques : Bigué Bop  (Enquête) et Sheina Adaya (Intelligence Magazine), Tré­so­rier : Abdou Rahmane Mbengue (Rts 2), Trésorière adjointe : Oumy Régina Sambou (Radio Sud FM). L’Ascc compte aussi un collège d’honneur composé des aînés, «qui ont toujours œuvré pour la visibilité et la promotion du cinéma sénégalais en particulier, africain en général et d’ailleurs. Il s’agit des Prési­dents d’honneur que sont : Annette Mbaye d’Erneville, Djib Diédhiou et Baba Diop», renseigne son Secrétaire général, Bas­sirou Niang,
A l’en croire, le nouveau bureau, tout en renouvelant ses félicitations à celui sortant, no­tam­ment à  Baba Diop et à Fatou Kiné Sène et aux différents membres pour leur engagement conséquent, «s’engage sous peu à travailler à l’élaboration d’un programme d’activités avec en ligne de mire le festival image et vie qui démarre ce jeudi 15 décembre 2016, le Fespaco (février-mars), le Mois du cinéma féminin (tous les samedis du mois de mars), la semaine de la critique…» L’Association envisage également, en perspective, de nouer des partenariats fructueux avec des institutions dans le but de rendre visibles et rayonnants à la fois ses activités, le cinéma africain en général et celui sénégalais en particulier. La nouvelle présidente de l’Ascc, pour sa part, veut «une massification de l’Ascc et une remobilisation des membres pour une plus grande promotion du cinéma sénégalais, voire africain». Aussi, prévoit-elle sous son magistère, l’organisation d’ateliers et de formation en écriture critique en fa­veur des nouveaux adhérents mais surtout elle souhaite une décentralisation des activités de l’association.

Bilan de l’équipe sortante
Au cours de cette rencontre, le bureau sortant a dressé le bilan des trois années, jugées globalement positives. Comme actions et acquis de l’Ascc l’on cite : la participation à l’avant-première mondiale du film Président Dia de Ousmane William Mbaye le 6 novembre 2012 instaurant ainsi la journée du documentaire dédiée au cinéaste Samba Félix Ndiaye, l’hommage rendu à Khady Sylla, réalisatrice décédée le 8 octobre 2013, l’institution du mois du cinéma au féminin qui met en exergue les réalisatrices et techniciens du cinéma durant tout le mois de mars, ainsi que l’Atelier de la critique cinématographique organisé avec l’Ambassade d’Espagne à Dakar etc.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here