PARTAGER
Lamine Ba, nouveau président des cadres libéraux.

Me Abdoulaye Wade continue de procéder aux changements au niveau des instances du Pds. Ainsi, il a nommé respectivement Lamine Ba et Saliou Sagna, président et secrétaire général de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl) en remplacement de Cheikh Tidiane Seck et Abdoul Aziz Diop. Ces derniers précisent qu’ils n’ont jamais démissionné de leurs postes.

Lamine Ba, nouveau président des cadres libéraux.

«Je m’attends à une profonde réforme structurelle du parti réclamée par tous et à un choix judicieux des hommes qui doivent conduire aux destinées du nouveau Pds», avait déclaré Cheikh Tidiane Seck, jusqu’ici président de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fnlc), alors qu’il montrait son désaccord sur le remaniement introduit par maître Abdoulaye Wade et qui avait promu son fils Karim Wade. Deux mois après, le Parti démocratique sénégalais (Pds) trouve un remplaçant à M. Seck. Il s’agit de Lamine Ba. En effet, l’ancien président de la République et Secrétaire général national du Pds a décidé de remplacer Cheikh Tidiane Seck par Lamine Ba au poste de président de la Fncl. Par ailleurs, Saliou Sagna remplace Abdoul Aziz Diop, au poste de Secrétaire général des cadres libéraux. Ces deux nominations signées par Maître Abdoulaye Wade sont faites, selon le communiqué du Pds, sur la base de la décision administrative du 9 août 2019 portant remaniement du Secrétaire national du Parti, la résolution de l’Assem­blée générale de la Fncl du 17 août dernier et le communiqué de la Fncl du 18 septembre 2019.
Mais Cheikh Tidiane Seck précise à Me Wade qu’ils n’ont jamais démissionné de leurs postes. «Nous portons à votre haute attention que nous n’avons jamais démissionné de nos postes et nous ne comptons pas le faire», réagit-il dans un texte après avoir appris leur remplacement. Ensuite, il souligne que l’Assemblée générale visée dans leur acte (la direction du Pds) en date du 19 août 2019 est illégale, fractionniste parce que convoquée et présidée par des personnes non habilitées à cet effet. Et Dr Cheikh Tidiane Seck d’ajouter : «Il vous est loisible de nommer qui vous voulez à la tête de la direction de la Fncl, mais vous ne pouvez pas nous prêter des propos ou des actes dont nous ne sommes pas les auteurs.» Dr Seck réaffirme à Wade, en dépit de ces nominations, leur engagement et ancrage dans le Pds, prend acte de sa décision et l’informe de leur ferme volonté d’œuvrer pour un large rassemblement de tous les cadres dans l’unité et la diversité afin de continuer le travail entamé par la Fncl depuis sa création en 2011. En termes clairs, Cheikh Tidiane Seck et Abdoul Aziz Diop comp­tent «continuer d’exécuter ce travail en évitant qu’il y ait une mainmise sur leur structure par d’autres cadres issus de la Génération du concret».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here