PARTAGER

Les populations et le personnel soignant de Saldé poussent un ouf de soulagement. Ils ont acquis une ambulance médicalisée, grâce à une coopération entre l’Asso­ciation française «Cœur sous la main» établie à Bordeaux dirigée par Patrick Sacherez et l’Asso­ciation pour le développement de Saldé grâce à l’entregent de Mahi Ly, opérateur économique et responsable politique à l’Apr. Cette acquisition va permettre à cet établissement «très couru de faire face désormais aux cas à référer en urgence qui lui sont soumis». Un «pas qualitatif réalisé dans la prise en charge des populations locales voire de toute l’Ile à Morphil». Ce don vient en appoint à la rénovation de la maternité de Saldé dont certaines femmes en état de grossesse très avancé «rendaient l’âme en pleine évacuation vers les centres de référence».
Par ailleurs, les populations de l’Ile à Morphil demandent aux «autorités du ministère de la Santé et de l’action sociale, à œuvrer pour l’achèvement des travaux de construction de l’hôpital de Cascas». Il permettra à terme d’abréger «les souffrances des populations locales, très souvent contraintes de se rendre soit à Ndioum soit à Ourossogui ou Matam pour les cas les plus sérieux».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here