PARTAGER

La Cosydep invite l’ensemble les acteurs de l’éducation à se mobiliser afin de minimiser les effets du Covid-19 sur la rentrée scolaire. La coalition se félicite en outre des performances des écoles publiques classiques malgré les impairs liés à la pandémie.

La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep) appelle l’ensemble des acteurs et partenaires de l’éducation à une forte mobilisation afin de minorer les effets du Covid-19 sur la rentrée scolaire, d’assurer la stabilité de l’année 2020-2021 et d’anticiper les défis de taille qui pointent à l’horizon. La coalition a fait cet appel à l’issue de sa réunion ordinaire tenue à Thiès et qui a coïncidé avec la fin de l’année scolaire 2019-2020.
En outre, la Cosydep engage ses antennes régionales à explorer toutes les pistes de mobilisation de ressources locales pour le financement des plans locaux de développement de l’éducation et de la formation, à l’image du projet de Classes passerelles Rse. La coalition se félicite de la campagne «Nos Vacances pour l’école», une initiative citoyenne qui aménage un espace de dialogue pluriel pour une prévention des conflits, un traitement diligent des questions à fort enjeu dans la perspective d’une préparation optimale de la prochaine année scolaire.
L’organisation salue les performances des écoles publiques classiques qui, malgré les insuffisances liées aux conditions de travail et d’études, ont réalisé des résultats plus qu’encourageants, à l’image de celles de la région de Matam, première au bac avec 99% d’établissements publics.
Au regard de la complexité de la situation post Covid-19 et connaissant les exigences d’une rentrée réussie et d’une année scolaire stable, la Cosydep souhaite une feuille de route fixant les prochaines étapes de l’année scolaire. Un tel instrument devrait permettre la mise à profit du mois de vacances (octobre) pour la systématisation d’une journée de restitution et d’opérationnalisation des conclusions issues de l’atelier de réflexion autour de la dynamique partenariale, au niveau de chaque académie.
Le document pourrait aussi accompagner les actions de vacances jusqu’à la rentrée des personnels en vue de soutenir les cours de vacances orientés vers la remise à niveau des élèves des classes intermédiaires, la mobilisation citoyenne autour de la campagne «Ubbi tey, Jàng tey» pour des écoles salubres, sûres et fonctionnelles dès le premier jour de la rentrée. S’y ajoutent l’organisation de séances de renforcement des capacités des enseignants sur l’éducation en situation de crise autour de chaque Ief, entre la rentrée des personnels et celle des élèves, la prise de dispositions urgentes pour la reprise du monitoring des accords Gouvernement/syndicats, la disponibilité des sortants des Crfpe dès la rentrée, l’affectation des enseignants à temps, l’orientation rapide des élèves admis aux examens certificatifs et la mise à disposition à temps d’un budget conséquent pour le fonctionnement des établissements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here