PARTAGER

La polémique relative au port du voile islamique à l’Institut Sainte Jeanne d’Arc de Dakar, qui avait agité la fin de la dernière année scolaire, n’est pas dépassée. La direction de l’Isja a mis sa menace à exécution hier, lors de la rentrée des classes des élèves du primaire et du moyen. Alors que les élèves étaient déjà en classe, plusieurs d’entre elles voilées ont été sorties et placées dans une sorte d’isoloir.  Elles ont été plus tard renvoyées de l’école en présence d’un huissier. La rentrée se poursuit ce matin avec la maternelle et le lycée qui compte le plus grand nombre de filles voilées. Interrogé par Seneweb, le directeur de la Formation du ministère, Mamadou Moustapha Diagne, a été très bref sur le sujet. «C’est un dossier que le ministre suit de très près. On avait fait un rappel. Pour le moment, le ministre suit le dossier de très près et en fait une priorité», s’est-il contenté de dire.
Il faut rappeler que l’école avait averti que la tenue devra se composer, à partir de cette rentrée de septembre 2019, de l’uniforme habituel, avec une tête découverte, aussi bien pour les filles que les garçons. Les parents d’élèves musulmans avaient rué dans les brancards et tenu plusieurs manifestations pour dénoncer cette mesure et avaient menacé de porter plainte contre l’école.
Au moment de la polémique, le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, annonce qu’une solution est en train d’être trouvée. «Nous en avons discuté. Pas plus tard que ce matin (mardi 14 mai 2019), nous avons largement discuté avec le directeur qui s’occupe de tout ce qui est enseignement privé catholique. Le Sénégal constitue un bel exemple de cohabitation entre les religions», avait déclaré le ministre qui fait sa rentrée ce matin avec cette polémique qui risque d’être sans doute évoquée en Conseil des ministres ce mercredi. Il soutenait que ce rappel concernait l’Institut Sainte Jeanne d’Arc, mais aussi tous les établissements scolaires d’enseignement général du Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here