PARTAGER
Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Gouvernance locale...

Les arrêtés portant répartition des fonds de concours et de la décentralisation pour les conseils départementaux ont été pris la semaine dernière. Les 42 départements ont reçu 5 milliards 890 millions de francs Cfa en 2017, contre 5 milliards 715 millions de francs en 2016, d’après l’arrêté de répartition dont Le Quotidien détient copie.

Les présidents de Conseil départemental vont sans doute encore râler. La cause, la répartition du fonds de dotation de  la décentralisation. Sur les 5 milliards 890 millions de francs Cfa, les départements de Kolda et de Matam se taillent la part du lion. Ils ont respectivement, 242 millions et 259 millions de franc Cfa. Ensuite, vient Kaffrine avec 202 millions. Là où Thiés, Mbour et Mbacké  qui comptent chacun 100 conseillers départementaux reçoivent respectivement,  143 millions, 151 millions et 138 millions de francs Cfa. Même Linguère, qui dispose de 149 millions, a reçu plus que ces départements cités plus haut.
Pour ce qui est des fonds de concours, la somme allouée aux 42 départements est de 2 mil­liards 955 millions de francs Cfa. Les conseils départementaux de Fatick, Tambacounda, Koun­gheul, Kaffrine, Kaolack, Louga, reçoivent chacun 74 millions de francs Cfa. Ils sont suivis de Diourbel, Kolda, Matam, Saint-Louis, Sédhiou et Zigunichor avec 73 millions de francs Cfa.
Quels sont les critères mis en place pour que tel ou tel autre département reçoive plus d’argent que les autres ? Cette question posée depuis l’année dernière tarde à être élucidée par les fonctionnaires des ministères des Finances et de la Gou­ver­nance locale. La répartition du fonds de dotation de la décentralisation aux départements, communes et aux services de l’Etat a fait l’objet d’un arrêté interministériel dont Le Quotidien détient copie.
Cette année, le fonds de dotation de la décentralisation a été revu à la hausse. Il passe de de 5 milliards 715 millions de francs à 5 milliards 890 millions de francs Cfa.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here