PARTAGER

L’organisation du Chan 2018 a été confiée au Maroc, après avoir été retirée au Kenya à cause du retard dans les travaux de stades. Les Lions de l’Atlas sont donc qualifiés d’office, et l’Egypte, ultime adversaire des éliminatoires, devait être la grande gagnante en se qualifiant à son tour, sauf que les Pharaons hésitent encore à participer au Chan 2018 du 12 janvier au 4 février prochain. En effet, les dirigeants du football égyptien étudient la participation des Pharaons après cette qualification qui n’est finalement que le fruit du hasard.

Les Egyptiens concentrés sur la préparation du Mondial
Amr Hussein, le président du Comité d’organisation et programmation des compétitions égyptien, a fait des déclarations aux médias locaux, concernant la position de la fédération, quant à la participation au Chan. «On doit terminer le championnat à temps (en mai grand maximum) à cause de la Coupe du monde. On a la Supercoupe qui se jouera en janvier aussi, on doit être à jour avant l’été et un arrêt de près d’un mois ne nous permettra pas de nous organiser», a déclaré l’homme responsable de la programmation.
Les dirigeants égyptiens ont donc une façon différente de voir les choses, comparés à leurs homologues marocains. Ils voient plus loin, et pour eux, le Mondial est sacré et ne prendront donc aucune décision qui risque de déstabiliser leur Equipe nationale qui compte un grand nombre de joueurs locaux. L’Egypte s’est donc vue offrir une qualification alors que les Lions de l’Atlas les avaient éliminés en barrage, mais les dirigeants ne se précipitent pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here