PARTAGER

Pour avoir posé une question sur le pétrole au ministre du Tourisme et des transports aériens (ancien ministre de l’Énergie), le député non-inscrit Mamadou Lamine Diallo s’est attiré les foudres de Babacar Diamé. Le député-maire de Foundiougne et non moins responsable de l’Apr n’a trouvé mieux que de rappeler les actes qu’aurait posés Mamadou Lamine Diallo lorsqu’il était conseiller technique à la Primature. Et selon le député apériste, M. Diallo, qui s’est offusqué de la présence de Aliou Sall dans le pétrole, aurait joué un grand rôle dans l’acquisition d’un permis d’exploitation de l’or au Sénégal par sa femme. D’une voix retentissant dans l’Hémicycle doublée d’un ton fougueux, Babacar Diamé raconte : «En sa qualité de conseiller technique du Premier ministre, il a usé de cette place pour faire accorder un permis pour la recherche de l’or à une société qui s’appelle Imc qui était contrôlée à l’époque par son épouse. Il y a conflit d’intérêts ! On se pose la question. Il faut se pencher sur ça. Quand on parle de Aliou Sall et qu’à un moment donné, on a engagé une action pour faire plaisir à son épouse, pour avoir la possibilité de rechercher l’or, du diamant et du pétrole, on doit s’expliquer. Il a été nommément cité sur les réseaux.»
Les regards tournés vers lui, Mamadou Lamine Diallo, tête baissée, accompagne ces accusations avec de petits sourires. Plus modéré que son camarade de l’Apr, le ministre Maïmouna Ndoye Seck a fait retenir que le Gouvernement du Président Macky Sall n’a jamais posé des actes allant à l’encontre des intérêts du Sénégal.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here