PARTAGER

Le Cadre d’action Podor horizon 2019 réplique au maire apériste de Ndioum qui a déclaré le week-end dernier que Abdoulaye Daouda Diallo n’a plus la majorité à Podor et doit en tirer les conséquences. Dans un communiqué, cette structure de soutien au ministre en charge des Infrastructures estime d’emblée que «Cheikh Oumar Hanne se trompe de bataille politique et assurément d’adversaire politique» et que «ses attaques contre le coordonnateur départemental de l’Apr de Podor sont impertinentes et injustifiées dans un contexte où l’on parle de ‘’Temps du Président’’». C’est pourquoi, souligne-t-on, «Abdou­laye Daouda Diallo ne se verra nullement dans des querelles divisionnistes qui ne profiteront qu’à une opposition qui se cherche». Podor Horizon 2019 considère en effet que ce comportement ne fait qu’«affaiblir» le parti dans le département et «fragiliser» les actions entreprises pour sa massification.
Les proches de ADD déplorent par ailleurs que Farba Ngom participe à cette «tentative de forcing politique afin de légitimer un responsable politique en quête de légitimité». Ce qui, de leur avis, relève de «desseins malsains» et de «calculs politiques voués à l’échec». Podor horizon 2019 avertit que le maire des Agnam, «un homme aussi carrant et limité en management politique», ne «réussira pas à diviser les dignes fils de Podor». A Youssou Ndour qui a animé un concert à Ndioum, le mouvement pro-ADD déclare qu’il «gagnerait à revoir sa copie en se focalisant dans la région de Dakar». A propos de ce concert justement, ils soulignent que «l’heure n’est pas aux festivités ni aux tiraillements pour des questions de positionnement politique», mais plutôt c’est «l’heure du Président».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here