PARTAGER

Initiative 35 a déversé sa bile sur l’opposition qui n’a pas digéré la visite de Macron au Sénégal et a dénoncé la gestion de Macky Sall. Cette plateforme de la mouvance présidentielle a aussi qualifié Abdoul Mbaye, Ousmane Sonko et Thierno Alassane Sall de «coalition des aigris».

La plateforme Initiative 35 (I35) qualifie de «nouveau succès diplomatique» la visite du Président français au Sénégal. Une manière de porter la réplique à l’opposition qui, selon cette structure de la mouvance présidentielle, a «tenté en vain de saboter cette visite en voulant manifester contre le régime en place». En conférence de presse hier, I35 trouve «inacceptables les tentatives éhontées d’une opposition aux abois». Elle constate que cette «entreprise diabolique» a d’ailleurs «lamentablement échoué», car les populations ont réservé un «accueil mémorable» à Emmanuel Macron. Néné Fatoumata Tall Mbaye, responsable de l’Apr, et ses camarades s’en sont pris au Parti démocratique sénégalais et aux autres membres de l’opposition qu’ils accusent de tenir «un discours ultra nationaliste à l’égard de la France en pensant qu’elle continue à coloniser le Sénégal». «Le Pds est tombé si bas et devient in fine un jouet entre les mains du comédien de Doha, Karim Wade, qui prend les militants de son père pour des marionnettes. Sa dernière tentative de manipulation sur un supposé document de la Banque mondiale qui le blanchirait démontre à suffisance que l’exilé de Doha n’a aucun respect pour les Sénégalais. Malgré ses vociférations, il reste le plus grand débiteur du Trésor public à hauteur de 138 milliards de F Cfa», chargent les animateurs de cette plateforme. Mamadou Kassé, responsable de l’Apr à Tambacounda, parle d’une visite du chef de l’Etat français «bénéfique pour Saint-Louis avec une enveloppe de 15 milliards d’euros promise par le Président Emmanuel Macron pour la construction d’une digue de protection contre l’avancée de la mer».
Par ailleurs, Thierno Alassane Sall, Abdoul Mbaye et Ousmane Sonko en ont aussi pris pour leur grade après avoir attaqué Macky Sall lors de la cérémonie de dédicace du livre du leader de Pastef sur le pétrole. «Relativement aux récents propos de la coalition des aigris qui ont comme dénominateur commun la haine, nous leur rappelons qu’un programme ne saurait être un ramassis de dénigrements, d’affabulations et de mauvaise foi. Une révolution économique s’opère au Sénégal avec tous les voyants macroéconomiques au vert. Le bilan du Président Macky Sall milite en sa faveur pour un deuxième mandat», souligne I35.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here