PARTAGER

Beaucoup d’observateurs et dirigeants de clubs ont longtemps dénoncé l’absence d’un Secrétaire général à la Fédé de basket depuis maintenant deux ans.

Dans son édition du 7 mai, Le Quotidien a posé le débat suite à cette «anomalie» administrative dont profite le Secrétaire général-adjoint actuel, Ibrahima Niang. Il est en effet reproché à ce dernier de signer à la place d’un titulaire inexistant.

Dans une correspondance, l’administratif s’explique  : «En février 2018, quand le Secrétaire général de la Fsbb, Monsieur Mamadou Fall, agent du ministère des Sports, a été nommé à d’autres fonctions, le président de la Fédération sénégalaise de basket-Ball, Me Babacar Ndiaye, a saisi la Fiba par courrier daté du 5 février 2018 pour l’informer que les fonctions du Secrétaire général seront désormais exercées par intérim par le Secrétaire général-adjoint, élu conformément à nos textes. Et la Fiba a répondu favorablement par courrier en date du 18 février 2018. Le Sg-adjoint étant un poste consacré par le règlement intérieur et les statuts de la Fsbb, il en va de soi que celui-ci est habilité à assurer l’intérim en cas d’absence de Secrétaire général titulaire comme tel est le cas. Par conséquent je n’ai pas besoin de signer par ordre car mon sceau de Secrétaire général-adjoint suffit à légitimer tous les actes que je signe, en l’absence du Secrétaire général titulaire dont j’assure l’intérim légalement», a-t-il soutenu Avant d’ajouter : «Toutes les démarches et procédures administratives relatives à la participation à ces compétitions et aux tournois internationaux de préparation ont été réalisées par le Secrétaire général-adjoint que je suis, sous les directives du président de la Fsbb.»

Des dirigeants et en particulier ceux de Saint-Louis Basket Club (Slbc) ont aussi dénoncé la procédure d’envoi des convocations par le Sg-adjoint. Ils lui reprochent de le faire par e-mail au lieu d’une lettre recommandée.

Ibrahima Niang réplique à nouveau  : «Je rappelle que le Sénégal dispose d’une bonne législation relative aux transactions électroniques notamment la loi N°2008-08 du 25 janvier 2008 et son décret d’application N°2008-718 du 30 juin 2008. Cette loi reconnaît la signature numérique ainsi que la preuve numérique et consacre l’équivalence entre un dossier électronique et un document en papier. La Fsbb a toujours communiqué avec ses clubs par moyens électroniques pour l’envoi des convocations, des circulaires, des procès-verbaux et tous les autres documents officiels. Il n’y a rien de plus légal que d’envoyer par e-mail une convocation dument établie avec une signature numérique.»

Faut noter que ce dossier du Sg de la Fsbb est en voie de règlement avec la décision du ministre des Sports de permettre à l’équipe de Me Babacar Ndiaye de choisir leur propre Secrétaire général.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here