PARTAGER

En Nba, les Sixers de Philadelphie ont battu samedi les Buks de Milwaukee (116-94). Joël Embiid a largement contribué à cette victoire en 29 points, 9 rebonds 2 blocs, 1 passe. A la fin du match, le Camerounais a été interviewé par un journaliste de L’Equipe. L’occasion pour le natif de Yaoundé de faire la mise au point sur sa carrière en Equipe nationale alors que la France lui fait les yeux doux.
Sur l’éventualité de rejoindre un jour l’Equipe de France qui a fait beaucoup de bruit, Joël Embiid se veut clair : «Je n’ai jamais dit que j’allais jouer pour la France, juste que c’était une possibilité. On ne sait jamais. Je n’ai jamais pensé à jouer au niveau international jusque-là parce que je dois être en bonne santé d’abord. Je dois jouer quelques années (sans blessure) avant de penser à une Equipe nationale. Après, c’est compliqué. Je viens du Cameroun, mais il y a beaucoup de problèmes. Il faut qu’ils arrangent tout ça. J’aime mon pays, je suis patriote. Je veux jouer pour mon pays. Si j’ai un choix à faire, ce sera Cameroun en premier, s’il y a un bon cadre, parce que c’est de là que je viens.» Et le joueur des Sixers de Phila­delphie de poursuivre : «Mais à un moment donné, ce ne sera pas ma décision à moi seul. Il y a aussi l’équipe (Philadelphie) qui a investi 150 millions de dollars sur moi. C’est beaucoup d’argent pour laisser partir leur joueur dans un endroit où il n’y aurait pas un bon cadre médical. Donc, il y a mon pays, il y a la France, il y a les Etats-Unis aussi. Je veux seulement être dans un bon encadrement.»

«Certains ont peur de perdre leur place quand je vais venir»
Par rapport aux réactions négatives de certains joueurs français comme Evan Fournier, Edwin Jackson ou Tony Parker, il marque son étonnement. «Je ne m’y attendais pas. J‘ai été pris par surprise, mais je vois d’où cela vient parce que si un joueur débarque dans ton pays, c’est une place de moins. Peut-être que c’est le problème. Je ne sais pas qui est le meilleur en Equipe de France. Peut-être qu’il y a une possibilité que ce soit moi. C’est seulement ma deuxième saison, mais je viens d’être All star et le bilan que je fais, la manière dont je joue, ça peut vraiment démontrer que je suis le meilleur joueur et peut-être aussi qu’ils ont peur de ça. Je ne sais pas… J’en ai parlé un peu avec Tim (Timothé Lu­wa­wu-Cabarrot son coéquipier à Philadelphie). Je ne sais pas s’ils ont peur (rire). J’ai vu le dernier Euro où ils ont perdu contre l’Allemagne (en huitièmes) et ce que je ne comprends pas, c’est que si je viens, ça vous donne une meilleure chance de gagner.»
Mais Joël Embiid, sélectionné pour le All stars game, dit avoir apprécié la réaction des vétérans de l’équipe comme Boris Diaw et Nicolas Batum. «Oui, Boris me veut. Quand j’ai vu Boris pour la dernière fois, il me l’a encore dit en effet. Et il y a aussi Nicolas (Batum) avec qui j’ai discuté il y a trois ans. C’est pour ça que j’ai dit que c’était une possibilité. Parce que si les vétérans de l’Equipe de France comme Boris et Nicolas veulent que je vienne, pourquoi pas ?»
Avec Cameroon-Info.Net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here