PARTAGER

Pape Massata Dack a été condamné à 5 ans de prison ferme plus un million d’euros d’amende. Face à la presse hier, le fils de Lamine Diack a précisé que lui et son père n’ont rien fait de délictuel. «Tout ce qui vient de se passer pour nous n’est qu’une étape. En face de nous il y a d’autres étapes. Ce sera une guerre judiciaire à tous les niveaux, jusqu’à ce que la vérité triomphe. Ce que je peux assurer à nos concitoyens de Rebeuss, c’est que nous n’avons fait absolument rien de délictuel, aucune infraction qui mérite la prison», a-t-il déclaré.
L’ancien conseiller en marketing de Lamine Diack à l’Iaaf a également assimilé cette affaire à une cabale médiatico-judiciaire qui a tous les relents d’une manipulation ou d’un complot. «Depuis 5 ans ils tiennent en otage le président Lamine Diack en France, ils l’ont arrêté pour aller ensuite chercher des preuves contrairement au Fbi qui a enquêté sur la Fifa pendant 5 ans avant de déclencher une information judiciaire et d’interpeller des gens de la Fifa», a-t-il indiqué.
Pour lui, l’affaire est simple : ils cherchent à noircir ou à détruire toute l’œuvre que Lamine Diack a eu à accomplir à l’Iaaf pendant 39 ans.
Par ailleurs, Diack-fils n’a pas manqué de donner des nouvelles de son père qui, selon lui, n’est pas encore prêt à baisser les armes dans ce combat. «En bon citoyen de Rebeuss, il m’a demandé de vous remercier chaleureusement, d’exprimer sa gratitude (…) Pour nous, c’est une épreuve tout à fait simple. En bons croyants, en bons musulmans, tout ce qui nous arrive, on le met sur le coup du sort. Et on attend la décision ultime», a-t-il indiqué.

Le recours déposé hier
Notons que l’avocat de Massata Diack, Me Moussa Sarr, a annoncé qu’ils vont interjeter appel pour attaquer cette décision de la première instance. Le recours a été déposé ce jeudi matin par son avocat Me Antoine Beauquier auprès du greffe du Tribunal judiciaire de Paris.
Dénonçant la décision du Tribunal, Me Sarr a déclaré après le verdict : «C’est une condamnation injuste parce que les règles d’un procès équitable n’ont pas été respectées. On n’a pas permis à mon client de prendre part au procès afin de se défendre.»
Avec iGfm

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here