PARTAGER

Premier vice-président de la Fédération ivoirienne de football (Fif), Sory Diabaté a confirmé le retour en sélection de Yaya Touré tout en taclant l’autre ancienne gloire, Didier Drogba, pour ses récents propos.

Le retour de Yaya Touré en sélection nationale de Côte d’Ivoire a défrayé la chronique en fin d’année 2017. Pour en avoir le cœur net, le président de la Fédération ivoirienne de football (Fif), Sidy Diallo, a joint l’ancien capitaine des Eléphants qui a confirmé ses intentions de come-back.

La porte ouverte pour Yaya Touré
«Le président Sidy Diallo et moi-même avons eu Yaya Touré au téléphone. Il nous a répété son souhait de revenir en sélection. On lui a dit que la porte lui était ouverte. La sélection n’est fermée à personne. On sera content qu’il revienne», a confié Sory Diabaté, premier vice-président de la Fif, qui était face à la presse nationale et internationale pour faire le bilan à mi-parcours du championnat national (Ligues 1 et 2).
Toutefois, pour celui qui est également président de la Ligue professionnelle de football (Lpf), le retour effectif du milieu de terrain de Manchester City dépendra du futur sélectionneur national. «Ça dépend aussi de l’entraîneur. S’il estime qu’il a besoin de Yaya, il le sélectionnera. Et puis, un ancien ne vient pas forcément pour jouer ou être titulaire. Il peut avoir un tout autre rôle sur le banc et dans les vestiaires auprès des jeunes…»

«Quand un joueur prend sa retraite internationale sans même informer
la Fédération…»
Parlant d’encadrement des jeunes, Sory Diabaté en a profité pour envoyer des piques à Didier Drogba suite à son intervention relative à l’élimination des Eléphants de Côte d’Ivoire au Mondial 2018 sur Rfi.
«J’entends des gens dire qu’ils auraient pu encadrer les jeunes. Mais qui les a chassés de l’Equipe nationale ? On nous dit que la Fif a précipité la retraite internationale de certains joueurs. C’est faux. Quand un joueur prend sa retraite internationale sans même informer la Fédération, qu’est-ce qu’on peut faire ? Quand un joueur t’informe qu’il veut arrêter, tu peux lui donner des conseils. Mais quand, en tant que fédération, c’est dans la presse que tu apprends qu’il a décidé d’arrêter, on n’y peut rien», a-t-il laissé entendre. Le Comité exécutif de la Fif fait face à une fronde de plusieurs clubs qui vise à destituer le président Sidy Diallo.
Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here