PARTAGER

Dans un entretien accordé à la plateforme «Foot Local», Me Souleymane Ndiaye a lancé une pique à la Fédération sénégalaise de football (Fsf). Le président de l’Asc Saloum de déplorer la non-assistance financière de l’instance en direction des clubs. Dans un communiqué, la Fsf, chiffres à l’appui, rectifie l’ancien Premier ministre.

Invité sur la plateforme «Foot Local» mercredi dernier, Me Souleymane Ndéné Ndiaye, dans un entretien paru dans la presse, n’a pas été tendre envers la Fédération sénégalaise de football (Fsf).
«Le président de la Fsf a dit qu’ils ont un actif de 15 milliards. Cette Fédération-là doit venir en aide aux équipes. Elle doit venir en soutien aux clubs de football aussi bien ceux de l’élite que les clubs qui sont dans d’autres niveaux de notre championnat. Et je ne crois pas jusque-là que la Fsf ait fait un quelconque geste à l’endroit de ces clubs-là qui ne vivent que du soutien maigre de quelques mécènes.»
«Ce n’est pas la meilleure façon de soutenir le football parce que le football se pratique sur des terrains de football qui doivent être aux normes par des clubs qui doivent être composés de bons joueurs bien formés. Aussi bien la formation que la mise à niveau de ces clubs nécessitent des moyens et donc qu’il pense que l’argent doit atterrir chez les clubs et non au niveau fédéral», poursuit le président de l’Asc Saloum de Kaolack.

L’Asc Saloum a reçu plus de 10 millions Cfa
Justement, concernant son club, Me Ndiaye enfonce le clou : «Depuis que je suis le président de l’Asc Saloum, je n’ai jamais reçu une subvention venant de la Fédération sénégalaise de football. Je pense que l’argent du football doit bénéficier à tous ce gens-là qui sont dans le football qui aiment le football et qui passent plus leur temps sur les terrains de football que chez eux. Il faut nécessairement les aider pour l’épanouissement du football. L’argent du Mondial gagnerait à être mis dans le football.»
Suite à cette surprenante déclaration, la Fédération sénégalaise de football n’a pas tardé à réagir. Dans un communiqué, l’instance fédérale rappelle «que, contrairement aux allégations de Me Souleymane Ndiaye, l’Asc Saloum de Kaolack, qui évolue en National 1, a eu à bénéficier entre 2015 et 2020 de l’appui et du soutien de la Fsf pour un montant global de dix-millions trois-cent-quatre-vingt-deux mille (10 382 000) francs Cfa», peut-on lire.
Et le communiqué de poursuivre en précisant : «La Fsf tient également à informer que tous ces montants ont été prélevés au niveau de ses services financiers par un responsable du club sur présentation d’une procuration signée à chaque fois par le président de l’Asc Saloum, Me Souleymane Ndéné Ndiaye, lui-même.»
L’instance dirigeante de poursuivre : «En sus des subventions et remboursements des frais de transport (50% pour la N1 et 100% pour la N1, le Football féminin et le Beach Soccer) octroyés aux clubs, la Fsf prend en charge les honoraires des arbitres et les frais d’organisation de matchs des différentes compétitions nationales à hauteur de 80%.»
Enfin sur la destination des fonds, «la Fsf voudrait aussi préciser que l’argent du football n’a eu comme seules destinations que le financement du football sénégalais et l’appui à ses acteurs et démembrements ainsi qu’à d’autres investissements visibles de tous, comme en attestent les différents rapports d’audits interne de la Fsf et externe commandités par la Fifa. Il s’y ajoute qu’avec la mise en place du programme Forward, la Fifa ne finance que les projets et programmes destinés au développement du football et les fonds alloués dans ce cadre doivent être justifiés avant toute autre sollicitation de la fédération bénéficiaire».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here