PARTAGER

Traduit aujourd’hui devant la Commission de discipline de la Fédération sénégalaise de basket, le président du Saint-Louis Basket Club, Baba Tandian, dit n’avoir du temps que pour le Covid-19.

Avant même d’avoir eu le temps d’exercer ses nouvelles fonctions de président du Saint-Louis Basket Club (Slbc), Baba Tandian doit faire face à son premier combat contre ses éternels adversaires au sein de la Fédération sénégalaise de Bas­ketball (Fsbb). Traduit aujourd’hui devant la Commission de discipline de l’instance dirigeante, l’ancien président de la Fsbb dit n’avoir actuellement du temps que pour la lutte contre le coronavirus.

«Une tentative pour déstabiliser le Slbc»
En effet, le nouveau patron de Slbc dit avoir d’autres préoccupations que de déférer à cette convocation que beaucoup d’observateurs, surtout à Saint-Louis, considèrent «comme une tentative pour déstabiliser le Slbc».
Ce lundi son «cas» doit être statué devant la Commission de discipline de ladite juridiction qui l’accuse, entre autres, d’avoir tenu des propos qui porteraient atteinte à l’honneur et à l’honorabilité du Secrétaire général de la Fédération et d’avoir été élu à la tête d’un club (le Slbc), sous la tutelle de la Fsbb, alors qu’il aurait fait l’objet d’une condamnation pénale. D’autres dossiers le concernant et qui datent de 2010 ont été aussi évoqués dans cette affaire à fort parfum de règlement de comptes.

«Personne ne
m’empêchera de poursuivre l’aventure avec le Slbc»
Seulement l’intéressé, connu pour être un dur à cuir, ne semble pas cette fois-ci être dans la logique d’engager la bataille pour le moment. A moins qu’il ne cache son jeu. En effet, interrogé hier par Le Quotidien, sur les réponses à apporter sur les différentes interpellations qui lui ont été faites par la Fédération, par le biais de son Secrétariat général, Baba Tandian a tout simplement déclaré n’avoir rien à dire à ce sujet.
«Aujourd’hui, je n’ai du temps que pour la lutte contre le coronavirus qui tue des centaines de milliers de personnes et qui constitue une préoccupation mondiale. Nous ne savons d’ailleurs pas quelles seront les conséquences de cette pandémie qui a déjà beaucoup impacté l’économie de notre pays et qui pourrait si on n’y prend garde, anéantir des villes et mettre des pays à genoux», a déclaré le nouveau président du Slbc qui a fait savoir que son seul combat actuellement «est d’accompagner les autorités étatiques et les communes à faire face au Covid-19.» Il rappelle d’ailleurs dans ce sens que son club, le Slbc, a déjà apporté sa contribution au maire de Saint-Louis et a participé activement à la sensibilisation des populations par la distribution de gel et d’affiches.
Aphone pratiquement sur cette affaire qui pourrait aboutir à sa suspension de toute activité au sein du basket national, Baba Tandian a toutefois laissé entendre «que personne» ne l’empêchera de «poursuivre l’aventure avec le Slbc» qu’il a engagée à Saint-Louis et «qui sera bientôt un hub du basket au Sénégal».

Des membres de
Slbc parlent
«d’acharnement
et règlement de comptes»
Si Baba Tandian a été peu bavard, ce n’est pas le cas de ses collaborateurs au Slbc. Ces derniers ont dit leur surprise de voir des membres de la Fédération s’acharner sur leur président. Un des responsables du club, qui n’a pas voulu dévoiler son identité puisque le club n’a pas encore officiellement donné sa position sur cette affaire, parle de «règlement de comptes» qui ne dit pas son nom «pour empêcher le basket saint-louisien de redécoller et de reprendre sa place dans l’élite».
Notre interlocuteur a dans la même lancée fait savoir que «le Slbc soutient fermement son président et sera à ses côtés dans cette affaire où on évoque même des dossiers datant de 2010, soit 10 ans après. Ainsi que d’autres qui sont relatifs à des faits qui n’intéressent plus les acteurs du basket et qui ne font que nous faire perdre du temps».
cndiongue@lequotidien.sni

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here