PARTAGER

Après la sortie de Kader Keïta sur les réseaux sociaux mettant en cause son intégrité en tant que manager, l’ancien sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, François Zahoui, s’est prononcé à son tour pour faire la lumière sur les propos de son ancien poulain.

«François Zahoui, ce n’est pas un entraîneur, il ne vaut rien. Il prenait de l’argent pour classer certains joueurs», indiquait Kader Keïta dans une interview audio publiée sur les réseaux sociaux (voir Le Quotidien d’hier).
A cette accusation, l’ancien technicien des Eléphants a répondu de manière pacifique. «Vous savez, Kader est mon fils. Je ne vais donc pas lui répondre sur les réseaux sociaux», a indiqué François Zahoui.
Selon l’actuel sélectionneur de la Centrafrique, cette sortie de l’ancien Lyonnais est le fruit d’un complot. «Ce que je sais, c’est que sa déclaration n’est pas simple. Elle a été téléguidée à mon sens. Il y a quelqu’un qui est derrière lui. Et c’est bien dommage pour lui», a-t-il dénoncé.
Cependant, Zahoui ne dit pas, pour l’heure, si il compte donner une suite judiciaire à cette affaire qui pourrait avoir des conséquences négatives sur son image et surtout pour la suite de sa carrière d’entraîneur.

Zahoui : «Je reste sélectionneur de la Centrafrique»
A noter que Zahoui François a fait savoir qu’il est toujours à son poste de sélectionneur de l’Equipe nationale de la Centrafrique, contrairement aux infos du site Sportmania qui l’annonçait du côté de la Guinée.
«Jusqu’à preuve du contraire, je reste encore le coach de la sélection centrafricaine. Il y a beaucoup de choses qui se racontent. Mais, sachez que je suis encore en place», a-t-il déclaré avant d’ajouter : «Depuis qu’il y a eu l’incendie de ma nouvelle résidence à Bangui, je suis sollicité. Mais, pour le moment, j’ai la confiance de mes dirigeants ici. Et je voudrais saisir l’occasion que vous m’offrez pour remercier tous ceux qui me sollicitent. C’est une bonne chose. Mais, pour le moment, je suis toujours là. C’est vrai que je n’ai pas encore signé mon contrat avec la Fédération centrafricaine de football pour des raisons dues, en grande partie, à la crise sanitaire à coronavirus. Mais, je suis bien traité ici. La fédération est, en tout cas, toujours loyale avec moi. Dans le confinement, je ne manque de rien pour le moment. Je n’ai donc pas démissionné. Et ce n’est pas encore à l’ordre du jour. Le jour que je le ferai, vous serez informés par mes soins», a-t-il précisé à Supersport.
Avec Sport-ivoire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here