PARTAGER

Seydou Guèye est d’avis que Me Abdoulaye Wade se met hors de la République en menaçant de saboter l’élection présidentielle du 24 février. Pour le porte-parole du gouvernement, la sortie du Secrétaire général du Pds serait liée à son âge.

«Me Abdoulaye Wade en disant ce qu’il a dit, se met hors de la République», a réagi hier le porte-parole du gouvernement, suite à la sortie du Pape du Sopi.
Ce dernier a menacé depuis Versailles, de saboter la Présidentielle par «des actions le jour du scrutin». Pour Seydou Guèye, cela semble impossible puisque le coup est déjà parti. «Nous avons bien démarré la campagne malgré quelques petites difficultés, quelques actes de violences qu’il faut condamner et réprouver. Nous sommes dans le temps des candidats, nous ne sommes pas dans le temps des virulences de l’opposition ou de l’appel à l’insurrection. Par respect pour les citoyens, la voix est maintenant au peuple, aux électeurs. C’est le temps des candidats et chacun est porteur d’un projet. Et par respect aux Sénégalais, il faut aménager l’espace et le temps pour que les Sénégalais puissent être au fait des uns et des autres et le 24 février, arbitrer et pendre la décision», a dit le porte-parole du gouvernement.
Seydou Guèye s’exprimait hier à la Médina au lancement des activités de proximité de la coalition Benno bokk yaakaar dans le cadre la campagne électorale. Il souhaite naturellement une réélection de Macky Sall dès le premier tour pour permettre au Sénégal de rester dans «le tempo de la stabilité et de la sécurité». Ironisant sur les propos de l’ancien Président, le responsable de l’Apr à la Medina déclarera : «Si le Président Wade pense que c’est ça qu’il faut faire, on en prend acte. Peut-être que c’est lié à son âge, parce que nous-mêmes, nous ne savons pas ce qu’on ferait à son âge.» Il est convaincu que l’ancien président de la République va découvrir à son arrivée, un Sénégal «totalement reconstruit après l’avoir totalement détruit». «Il va débarquer à l’Aéroport Blaise Diagne dans des conditions beaucoup plus sûres que lors de son vol d’essai. Il va traverser Diamniadio, il va avoir le plaisir de découvrir le joyau et il va comprendre que sans fanfare ni trompette, le Président Macky Sall est en train de construire une deuxième ville, malgré son ambition à lui Abdoulaye Wade d’avoir voulu avoir une deuxième capitale à Lompoul. La réalité est là, le réel c’est ce que M. Sall a fait. Wade aura l’avantage de rouler sur l’autoroute et le lendemain en prenant l’autoroute Ila Touba, il comprendra que les temps ont changé», a développé Seydou Guèye.
Une élection n’est jamais gagnée à l’avance et M. Guèye le sait. Tout de même, il affirme que la Médina a déjà dit oui au Président Macky Sall qui, assure-t-il, «n’a jamais perdu une élection à la Médina».
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here