PARTAGER

Mon cher compatriote, ancien ministre et ancien étudiant de l’Université de Berlin
Si vous avez eu à faire vos humanités en Allemagne dès les années 1988-1996, je crois que vous avez perdu toute l’essence de celle-ci depuis que vous avez goûté au pouvoir. Comme on le dit, «le pouvoir rend fou bien des fois» ; je crois qu’il en a fait ainsi avec vous.
Ne soyez donc pas surpris des remarques que je fais à votre sortie maladroite, politicienne parce que calculée ; je le fais en tant que Sénégalais et en tant que militant républicain. Je suis convaincu qu’il faut recentrer vos propos autour de l’axe de la réalité des faits pour que la vérité soit sue de tous, Madame la Chancelière Angela Merkel y compris, pour rendre utiles ces faits. Je vois tous les jours, comme bon nombre de mes compatriotes, que les politiciens dont vous faites partie ne disent jamais les vérités qui sont innées à l’âme, utiles à la population et je trouve que ce n’est pas digne de vous occuper toujours aux critiques acerbes, infondées, superficielles et combien dangereuses pour la cohésion sociale.
Mon cher compatriote, pourquoi n’avez-vous pas dit à la Chancelière Angela Merkel, notre hôte, que vous étiez gâtés par un vieux Président, le plus vieux de l’Afrique de l’Ouest, un Président qui distribuait des mallettes d’argent à son entourage et aux hauts fonctionnaires qui quittaient notre pays de la «Teranga», qui oubliait ses actes posés dès le lendemain ? Pourquoi n’aviez-vous pas dit à la Chancelière Angela Merkel que le Sénégal compte plus de 270 partis politiques dont chaque chef de parti veut remplacer le Président Macky Sall  tandis que l’Allemagne ne compte que 16 grands partis ? Pourquoi ne lui aviez-vous pas dit que ces partis politiques dans leur majorité déroulent une politique politicienne basée sur les calomnies, les délations, les invectives, le complot, les alliances et coalition d’intérêt personnel, bref sur tout ce qui est nécessaire pour «le ôte toi que je m’y mette» ?
Dites à la Chancelière Angela Merkel que le vieux Président qui vous avait nommé ministre de la Coopération est remplacé depuis 2012 par un jeune Président, né après les indépendances, ayant gravi tous les échelons : ministre, maire, ministre d’Etat, Premier ministre, président de l’Assemblée nationale, puis président de la République ; donc maîtrisant tous les rouages politiciens qu’orchestraient ceux qui entouraient le vieux Président, allant des protocoles de Rebeuss, en passant par le montage de sociétés offshore et les fausses factures des caisses d’avance de nos institutions pour détourner nos maigres ressources ! Dites à la Chancelière Angela Merkel que ce Président a le plus pertinent des programmes politiques depuis le Sénégal indépendant, le Plan Sénégal émergent (Pse) avec ses différents programmes qui le sous-tendent ! Parlez-lui des bourses de sécurité familiales attribuées à plus de 400 mille familles, de la Couverture maladie universelle, du Pudc, du Promovilles, du Paquet, du Prodac, des kilomètres d’autoroute, des routes et ponts, de la nouvelle ville de Diamniadio, du Ter, de l’arène nationale, du Dakar arena, des universités, écoles et centres de formation construits depuis son magistère !
Dites-lui que ce que ce jeune Président a fait en 6 ans n’a jamais été fait par tous les régimes qui se sont succédé depuis l’indépendance ! Parlez-lui de la Der, des bus interurbains, des bateaux qui desservent Dakar-Ndakhonga-Ziguinchor, de la nouvelle compagnie Air-Sénégal, dites-lui que la césarienne, l’hémodialyse sont gratuits, parlez-lui des résultats dans l’agriculture, l’élevage, le tourisme, l’artisanat obtenus en 6 ans de pouvoir… Dites-lui que ce Président a institué la journée du 28 mai de chaque année journée nationale du dialogue sociale ! En faisant du 28 mai journée nationale du dialogue social, il a la cohésion sociale et l’émergence chevillées à son cœur. Evitons le chao, solidarisons-nous et déplaçons les cloisonnements d’intérêts personnels pour amorcer ensemble avec détermination et engagement l’éradication de la pauvreté et de la misère par le travail ! Le potentiel humain que nous possédons constitue un atout pour relever tous les défis, mais il nous faut de l’humanisme Monsieur l’ancien ministre, du cœur, de la tolérance, de la bonté, de la foi, de la dignité et de l’éducation pour se consacrer à l’œuvre commune de construction. Dites à la Chancelière Angela Merkel que le Président Macky Sall, ce jeune Président, est conscient que la paix ne se négocie pas et il ne laissera personne  confondre démocratie et désordre, liberté et je m’en foutisme, droit et «conspirationnisme», opposition et sauvagerie.
Mon cher Lamine, ne soyez pas parmi ces rapaces qui érigent leurs fortunes volées au Peuple sur les misères de celui-ci, départissez-vous de ces incompétents qui dissimilent leurs carences par la violence sous toutes ses formes et la tricherie ! Ecartez-vous des rancuniers qui n’ont aucune foi, usant de calomnies, de mensonges et autres ! Je vous prie.

Malick Wade GUEYE
Coordinateur Apr Almeria Espagne. 

1 COMMENTAIRE

Répondre à el hadj hamidou diallo Annuler la réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here