PARTAGER

L’actuel homme à craindre de Wolverhampton et ancien joueur du Fc Barcelone a fait une surprenante révélation sur son gabarit. Pendant que tout le monde le croyait friand de la musculation, il coupe toutes les rumeurs en affirmant qu’il n’en est rien.
Du fait de son imposant physique, il a été interrogé au micro de l’émission espagnole Jugones. A la surprise générale, Adama affirme sans ambages ceci : «Je ne fais même pas de musculation, je ne soulève pas de poids. C’est difficile à croire, mais je ne fais rien de tel. C’est génétique. Je fais de l’exercice physique, mais pas en excès car je prends de la masse très vite.»
Pendant ce temps, certains internautes, vraiment pas convaincus, ont vite fait de ressusciter de vieilles photos de son passage au Fc Barcelone. Selon eux, rien n’est à démontrer car tout est clair ! Le changement soudain est bien palpable. Cependant, ils ne peuvent pas expliquer son talent de sprinteur qui fait bien croire que l’hispano-malien maîtrise sa masse.
Pour rappel, l’excellentissime milieu de terrain hispano-malien est né le 25 août 1996 en Espagne. Il évolua dans ses débuts à l’équipe B du Fc Barcelone puis deviendra par la suite coéquipier de Léo Messi de 2013 à 2015. Il bifurque ensuite vers Aston Villa où il ne passe qu’un an de 2015 à 2016. Toujours en Angleterre, il sera porteur du maillot du Middlesbourgh Fc où il passe deux années de 2016 à 2018. C’est de Middlesbourgh qu’il est vite récupéré par son club actuel Wolverhampton.
Ces derniers jours, Adama a été au cœur d’une polémique. Sélectionné en même temps par le Mali et l’Espagne, il a finalement choisi la Roja. «La convocation du Mali est due à mes origines africaines et j’apprécie qu’ils se soient souvenus de moi. Mais je me sens Espagnol parce que je suis né à Hospitalet (en Catalogne) et j’ai toujours joué avec les catégories inférieures d’Espagne. Je ne peux pas nier mon origine africaine, mais je me sens espagnol. Je suis fier d’avoir fait mes débuts et d’avoir fait ma part avec la sélection A», a-t-il déclaré. Une manière de clore le débat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here