PARTAGER

Déterminées à procéder à la démolition du marché Sandaga durant la nuit d’hier, les autorités ont décidé de reporter cette mesure. Celle-ci devrait intervenir après la fête de la Tabaski. C’est du moins ce qu’on a appris hier. Une rencontre était même prévue hier entre Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, son collègue de l’Urbanisme et du logement, Abdou Karim Fofana, et les membres du collectif des commerçants de Sandaga.
Les commerçants et autres acteurs intervenant au niveau du premier marché de la capitale s’étaient fermement opposés à la décision du gouvernement de procéder à la démolition de leur lieu de travail, qui se trouve être en l’occurrence le marché Sandaga situé en plein cœur de Dakar, au Plateau plus précisément. La détermination de l’Etat était visible avec l’ultimatum fixé par le préfet du département de Dakar aux commerçants et autres personnes évoluant au sein de ce centre d’échanges commerciaux. Mais aussi avec le déploiement sur les lieux des éléments de la Police nationale.
Des architectes et des poètes s’étaient aussi opposés à la démolition de Sandaga en appelant dans Le Quotidien N°5207 au maintien du bâtiment sous sa forme architecturale actuelle afin d’en conserver le caractère historique, vu que le marché Sandaga est un patrimoine national.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here