PARTAGER

Le Mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel) déplore «l’attitude irresponsable» des autorités suite aux affrontements entre étudiants et Forces de l’ordre qui a occasionné un incendie dans une chambre. Les jeunes du Pds estiment, dans un communiqué, que l’Etat a opté «délibérément de faire fi des préoccupations» des étudiants qui réclamaient le paiement de leurs bourses. «La violente répression qui a occasionné des dégâts collatéraux et a failli emporter des vies humaines est tout simplement incompréhensive, insoutenable, intolérable et condamnable. En choisissant de viser intentionnellement et volontairement une chambre où des étudiantes étaient présentes, avec du gaz lacrymogène, les policiers ont commis un acte volontaire d’assassinat», note-t-on dans le document. Ainsi, le Meel exige que le procureur s’autosaisisse et ouvre une en­quête pour «tentative d’assassinat». Le Meel d’ajouter : «Alors que les étudiants s’interrogent toujours avec acuité sur le sort réservé au dossier de leur camarade Bassirou Faye dont les tenants et aboutissants demeurent dans les ténèbres de l’indécision politico-juridique, le ministre de l’Enseignement su­pé­rieur Marie Teuw Niane et son Président (de la République) n’ont rien trouvé de mieux que d’émouvoir tristement le Peuple sénégalais.»
Les élèves et étudiants libéraux soulignent que le «principal enseignement» à tirer de cette situation tendue dans le pays où tous les syndicats sont en ordre de bataille est la «crise au sommet de l’Etat» et la «tension de trésorerie» révélées en son temps par le Président Abdoulaye Wade. Aujourd’hui, constatent-ils, «les caisses de l’Etat ne permettent pas de payer correctement les salaires et autres engagements». Et ils en veulent pour preuve la récente ponction des salaires des enseignants.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here