PARTAGER

Au moment où le Collectif des gouvernements scolaires observe un mouvement d’humeur pour protester contre la reprise des cours en plein pic de la pandémie au Sénégal, les autorités éducatives de la région de Thiès préparent la rentrée prévue le 2 juin prochain. Selon l’Inspecteur d’académie (Ia), Papa Baba Diassé, quelque 106 720 élèves des classes d’examen de la région sont concernés par la mesure prise par le président de la République.
S’exprimant en marge de la réunion de préparation de reprise des enseignements et apprentissages dans les écoles et établissements scolaires, présidée par le gouverneur de la région, Mamadou Moustapha Ndao, M. Diassé indique que «les mesures prises en vue de la réouverture des classes sont d’ordre sanitaire et pédagogique». Il s’agit, en effet, selon le patron de l’Académie de Thiès, «du nettoiement et de la désinfection des écoles, de leur approvisionnement en d’eau, des mesures barrières telles que la distanciation sociale, la disponibilité des masques pour les élèves et les enseignants». Aussi, poursuit-il, «des thermo-flashs, des lavemains, du gel hydro-alcoolique et du savon doivent être à portée de main dans les écoles».
S’agissant des mesures pédagogiques, il souligne que «les classes vont être réorganisées et leur effectif ne va dépasser 20 élèves».
Mieux, «chaque école doit constituer un comité de veille et d’alerte, élaborer un plan de reprise des cours». Pour cela, Papa Baba Diassé a demandé aux collectivités territoriales de participer «à la reprise des cours, en mettant à la disposition des écoles, les équipements dont elles auront besoin».
Quant aux enseignants, «ils doivent se présenter auprès de leur chef d’établissement scolaire entre le 18 et le 28 mai». Dans ce cadre, il assure que «l’Ia va prendre des mesures d’accompagnement pour la mobilité des enseignants et des élèves. Cette mesure sera appliquée avec l’aide du ministère des Transports terrestres». A sa suite, le gouverneur de Thiès, Mouhamadou Moustapha Ndao, a rassuré que toutes les dispositions seront prises pour un bon déroulement de la rentrée. Dans ce cadre, il annonce la mise en place d’un Comité régional chargé de gérer d’éventuelles contraintes.
Pour sa part, Dr El Hadji Malick Ndiaye, médecin-chef de la région de Thiès, d’assurer que «des mesures nécessaires ont été prises en vue des prélèvements biologiques à effectuer sur les cas suspects et leur mise en quarantaine».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here