PARTAGER

Le Collège Hyacinthe Thiandoum n’a pas dérogé à la règle pour la reprise des cours dans les classes d’examen. Les élèves de cet établissement privé avaient répondu massivement hier à la volonté de l’Etat de sauver l’année scolaire fortement compromise par la crise du coronavirus.
«Tout s’est bien passé. Nous avons respecté toutes les dispositions données par les autorités. Les élèves sont venus en masse.  Nous avons scindé les classes en deux pour respecter la distanciation sociale», a rassuré Rose Ciss, madame Sambou, le préfet du collège.
Selon elle, cette première journée a été consacrée à la sensibilisation des élèves sur les mesures à respecter pour se prémunir de cette maladie. Ainsi, pour accéder à l’établissement, il faut d’abord se laver les mains à l’eau et au savon, porter un masque. A en croire  madame le préfet, les responsables de l’établissement  ne se sont pas arrêtés en si bon chemin. Pour éviter que les élèves soient ensemble, ils leur ont demandé de rester dans les corridors pour prendre leur goûter pendant la récréation.
Selon le frère Luc Brunette, directeur du Collège Hyacinthe Thiandoum, ils ont pu disposer du matériel nécessaire grâce au concours et au soutien de la mairie et des parents d’élèves qui n’ont ménagé aucun effort pour leur fournir des masques. Et pour cette première journée, dit-il, il y a 34 élèves des classes de 3e qui sont absents, 1 élève de terminale et 41 des classes de Cm2, soit un taux de 88% d’élèves présents.
Ce que confirme l’enseignant François Mendy. «Tout s’est bien passé. Nous avons d’abord installé tout le dispositif en respectant les mesures d’hygiène. Quand un élève arrive, il subit d’abord le contrôle avec le thermo-flash, puis il se lave les mains et porte un masque. D’ailleurs chaque élève est venu avec un masque, mais nous avons remis à chacun trois masques lavables. Les classes ont été éclatées et chaque élève devait regarder le tableau d’affichage pour savoir dans quelle classe il est mis. Les enseignants qui ne tiennent pas de classe font office de surveillants pour éviter que les élèves se regroupent surtout quand ils veulent aller dans les toilettes», a-t-il expliqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here