PARTAGER

L’avion privé en provenance de Bruxelles, ramenant la dépouille mortuaire de Etienne Tshisekedi en République démocratique du Congo, a atterri à Kinshasa hier soir à 19h 22, heure locale.

L’avion transportant la dépouille de Etienne Tshisekedi, figure de l’histoire du Congo, décédé à Bruxelles le 1er février 2017, s’est posé sur l’aéroport de Ndjili à Kinshasa à 19h 22, heure locale. Son fils et actuel président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, menait la délégation présente sur le tarmac, avant une journée d’hommage aujourd’hui et l’inhumation prévue samedi. Le corps sera exposé aujourd’hui au stade des Martyrs, puis inhumé le lendemain à la Nsele.
L’arrivée du cercueil a suscité beaucoup d’émotion dans une ambiance de grand recueillement. Un cercueil blanc recouvert d’un drapeau congolais et posé sur un drap noir a été tiré par une remorque sur la piste de l’aéroport au son d’une fanfare qui a notamment joué l’air «Ce n’est qu’un au revoir», jusqu’à un corbillard. Le corps de l’ex-opposant a reçu les honneurs militaires et l’hommage des corps constitués.
Quelques milliers de personnes attendaient en dehors de l’aéroport alors que la nuit était déjà tombée sur la capitale congolaise. La foule était cependant moins dense et plus éparse qu’elle n’aurait pu l’être si l’avion était arrivé comme prévu au petit matin. La circulation était exceptionnellement fluide, ce jeudi ayant été décrété «chômé et payé» à Kinshasa par les autorités pour lancer les trois jours de funérailles.

rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here