PARTAGER

On va vers une commémoration annuelle de la mort de l’artiste chanteur de la Rd Congo, Papa Wemba décédé le 24 avril 2016. C’est l’objectif visé par le groupe musical ivoirien, Magic System, à travers un courrier adressé à l’Union africaine (Ua). L’artiste congolais de renom était tombé sur la scène du village d’Anoumabo, en Côte d’Ivoire, lors du concert de clôture de la 9e édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua).

Asalfo et le Maggic System ont sollicité l’Union africaine de façon officielle, avec un document à l’appui, pour que la journée du 24 avril soit décrétée journée de la Musique africaine hommage à Papa Wemba.
Patient et conséquent, le groupe ivoirien de Zouglou reconnaît que cela va prendre le temps que cela doit prendre. Cet avec l’aide des bonnes volontés, que cette journée comémorative sera un jour mentionnée dans l’agenda continental des grands événéments culturels, a expliqué Asalfo leader du Magic System dans l’entretien qu il nous a accordé.

Baptême de la place Papa Wemba à Anoumabo
L’Etat ivoirien qui, depuis la mort du roi du Molokaï, au pays baoulé et bété, appuie et encourage le Magic System. Il va soutenir encore une fois cette initiative qui reflète un panafricanisme sans faille. D’ailleurs, c’est avec l’accord du gouvernement de Alassane Ouattara que la place qui abrite la grande scène du Femua a été baptisée la place Papa Wemba. C’était en présence du ministre de la Culture et de la francophonie, Maurice Koua­kou Bandaman, et de son homologue de la Rd Congo. Comme l’a expliqué en d’autres termes, Asalfo, pour donner une charge symbolique et émotionnelle au Femua 10, l’ouverture officielle s’est faite le 24 avril 2017.
Le leader de Magic System l’a précisé lors de cette interview-bilan de la dernière édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo. C’était dans un grand hôtel d’Abidjan. «C’est  un bilan largement positif que nous tirons de cette 10e édition, la programmation artistique a été respectée et les activités sociales et éducatives se sont déroulées comme c’était prévu», dira Asalfo qui, en parlant du développement du festival, explique que cela va devenir dans quelques années un marché musical. «Cela nécessite une bonne préparation, nous y travailons et cela va se faire petit à petit», explique celui qui répond à l’Etat-civil au nom de Salif Traoré.

Série de concerts pour les 20 ans de Maggic System
Toujours en termes de perspectives, il a annoncé la célébration des 20 ans du groupe Maggic System. «Ce sera la totale. Nous allons célébrer l’Afrique. Il y a des étapes que l’artiste doit franchir dans sa carrière, une à une : mettre une carrière en route, la rendre belle et performante et rester ensemble pendant longtemps ; ce qu’on a réussi. Des acquis que nous voulons consolider par une belle fête», explique l’auteur de Premier Gaou qui annonce une célébration articulée en plusieurs événements entre l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale d’ici la fin de l’année
Deux concerts à Abidjan les 5 et 7 août prochain. Deux dates sont aussi prévues à Bamako les 6 et 7 octobre, à Niamey le 13 et le 14 octobre et à Libreville le 21 octobre prochain.
Conakry va accueillir les deux concerts du mois de novembre prévus les 10 et 11. Et le Magic System va reprendre la tournée au mois de décembre pour des lives à Ougadougou les 9 et 10, à Lomé les 16 et 17 décembre et les 26 et 27 décembre, ils terminent la tournée par Cotonou.
Répondant à la question relative à l’absence de Dakar dans le calendrier, Asalfo précise qu’ils gardent espoir mais jusque-là aucun promoteur ne s’est manifesté du côté du Sénégal. Une façon de préciser que ce sont les promoteurs locaux qui organisent à partir d’un cahier des charges préétabli par le Magic System qu’il faut respecter scrupuleusement. Une tournée- anniversaire qui va permettre aux vedettes ivoiriennes de faire passer des messages de paix, de cohésion sociale et des discours pour sensibiliser l’opinion sur la lutte contre le réchauffement climatiques et sur l’importance de l’éducation et l’alphabétisation.

Correspondance particulière

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here