PARTAGER

Un groupe cible de 27 filles en provenance des 15 pays de la Cedeao est en formation sur l’adaptabilité face aux changements climatiques. La rencontre organisée par l’Association des femmes d’Afrique de l’Ouest (Afao), sur recommandation de la Cedeao, veut appuyer les plateformes des organisations de la société civile à faire face aux changements climatiques par la mise en œuvre d’actions prioritaires d’adaptation et d’atténuation en vue de la réduction de leurs vulnérabilités. «Pour aller vers la résilience, il faut obligatoirement faire appel aux filles pour qu’elles commencent à s’impliquer (…). Malgré les Cop, on n’a pas senti des actions concrètes ; d’où le besoin de mobilisation des populations à la base. La Cedeao a besoin de plus de répondants dans la région pour ces questions», a expliqué Khady Fall Tall, présidente de l’Afao, lors de la cérémonie d’ouverture. «C’est pourquoi on a eu des représentantes issues des 15 pays de la zone. Il y aura ensuite un monitoring permanent des actions issues de la formation et que nous allons capitaliser à travers une plateforme régionale grâce à laquelle nous allons travailler sur des priorités avec des projets structurants», a-t-elle projeté. Il est en effet programmé au sortir de ces trois jours d’échanges la mise en place d’un plan d’actions pour une mise à niveau dans l’espace communautaire. «La suite logique c’est un plan d’actions pour le monitoring des activités. Il ne suffit pas de faire une formation et de laisser chacun rentrer chez soi. Les expériences intéressantes relevées vont faire l’objet d’un suivi pour une meilleure imprégnation par rapport aux défis climatiques», a noté Aïssatou Ba du Centre genre de la Cedeao. Blessing Chika Ugboaja, représentante Projet changement climatique à la Cedeao, a magnifié l’initiative qui vise à «faire entendre la voix des femmes» dans la lutte pour l’adaptabilité face aux changements climatiques. «La Cedeao qui a recommandé cette formation à l’Afao se félicite vivement de la rencontre qui vise à renforcer les femmes pour une meilleure action face aux changements climatiques dans la région», a-t-elle dit, promettant le soutien de l’organisation communautaire pour l’accompagnement du projet jusqu’à terme. La rencontre ouverte mercredi se poursuit jusqu’au 25 octobre au siège de l’Afao à Gorom (Bambylor).
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here