PARTAGER

La crise universitaire reste au cœur des préoccupations gouvernementales. Après les mesures conservatoires, le chef de l’Etat continue de donner des gages au monde universitaire. En Conseil des ministres, Macky Sall a insisté sur les investissements consentis par son régime pour faire de «l’étudiant un acteur majeur de sa formation en vue de favoriser sa réussite et d’améliorer ses conditions de vie» et asseoir une université d’excellence, au service des «étudiants, des enseignants, des chercheurs et de tous les acteurs économiques et sociaux, notamment à l’issue des concertations nationales inclusives sur l’avenir de l’enseignement supérieur et de la recherche».  Par conséquent, il invite «le gouvernement à veiller à l’amélioration en permanence des conditions pédagogiques et sociales dans nos universités». Ce qui devra aboutir à une réunion interministérielle d’évaluation exhaustive et de suivi des décisions de la concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur et de la recherche. Avant que le chef de l’Etat ne préside «en début juillet 2018, en présence de toutes les composantes du secteur, notamment les étudiants, les enseignants et les partenaires sociaux, un conseil présidentiel sur l’évaluation des réformes de l’enseignement supérieur et de la recherche».
Aujourd’hui, les étudiants organisent une marche nationale en mémoire à Mohamed Fallou Sène, tué le 15 mai à l’université Gaston Berger de Saint-Louis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here