PARTAGER

C’est par des propos forts que le jeune rappeur Dominique Preira alias Dip a réagi, lors du concert dédié à la protection et à la défense des droits des enfants, à la Place de la Nation, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des droits de l’Homme le week-end dernier. «Le thème des droits des enfants est d’actualité, car nous sommes tous témoins de la situation des enfants au Sénégal et un peu partout dans le monde», fait savoir le rappeur. Ce sentiment pousse d’ailleurs Dip à demeurer convaincu que «c’est une cause noble ; donc pourquoi ne pas s’engager». Il invite «les parents à plus d’implication pour le respect des droits des enfants, à savoir leur éducation, leur épanouissement». Avant d’indiquer pour les perspectives : «C’est un bon départ. La suite, nous verrons logiquement comment les choses évolueront.»
Evoquant les raisons du choix de l’artiste Dip et de ses amis, l’ambassadrice de l’Union européenne au Sénégal, Mme Irène Mingasson, soutiendra : «Nous avons choisi de faire cette soirée avec Dip et ses amis parce que ce sont des artistes qui s’engagent à ce sujet, des artistes qui sont preneurs d’une collaboration sur des thèmes importants pour la société, pour la jeunesse et qui trouvent que c’est bien de célébrer la bonne cause».
Auparavant, la diplomate européenne avait fait état d’«une belle soirée à laquelle la jeunesse sénégalaise est invitée à parler avec ses artistes pour une mobilisation sur des questions aussi importantes comme le droit à l’éducation, le droit des enfants à grandir sereinement dans un environnement qui les protège, le droit aussi à des choses qui nous interpellent très fort comme le droit à l’eau, à la sécurité, à la famille».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here