PARTAGER

Dans le procès en appel de Khalifa Sall et ses co-prévenus, le non-respect du temps est presque érigé en règle par le juge Demba Kandji. Chaque jour ou presque avec son heure de démarrage. En plus, avec plusieurs minutes de retard par rapport à l’heure qui était déjà fixée. Avant-hier, le juge avait donné rendez-vous à 10 heures, mais les membres de la Cour sont arrivés avec 37 minutes de retard. Ce même jour, il a suspendu les débats sous prétexte que les techniciens doivent réparer les climatiseurs en panne. Et hier encore, les membres de la Cour se sont servis de ventilateurs. Et sur demande des avocats qui devaient se rendre à l’élection des membres du Conseil de l’ordre, il a suspendu l’audience à 11h 52. Et pour une reprise qui était prévue à12h 30, il fallait attendre 12h 53. Demba Kandji a fixé la reprise de l’audience de ce vendredi à 9 heures. On verra si la montre de la Cour va retrouver l’heure.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here