PARTAGER

A quelques jours de la rentrée des classes, le ministère de l’Education nationale a reçu un important don de 150 000 masques lavables, 1500 cartons de savon liquide.  Un geste  de l’Usaid/­Passerelles hautement apprécié par le ministre de l’Education nationale lors de la cérémonie de réception qui s’est déroulée aux sphères ministérielles de Diamniadio. 

Dans le cadre du plan de résilience à la pandémie du Covid-19 du ministère de l’Education nationale, le projet Usaid/Passerelles a apporté sa contribution pour une rentrée scolaire sécurisée. Ainsi, un don de 150 000 masques lavables, 1 500 cartons de savon liquide a été remis au ministre de l’Education nationale.
Le matériel d’hygiène et de protection d’un montant d’environ 50 millions de francs Cfa est destiné aux 603 écoles élémentaires et collèges d’enseignement moyen partenaire du projet dans les régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kédougou.
Ce don fait suite à un premier appui aux 58 centres d’éducation non-formelle dont les classes passerelles, les écoles communautaires de base et les daaras communautaires partenaires du projet Usaid passerelles, lors de reprise des cours en juin 2020.
Dans ce contexte marqué toujours par la pandémie, le chef du projet Usaid/Passe­relles a indiqué qu’il est de priorité incontournable de doter les structures scolaires d’un dispositif d’hygiène adéquat et de veiller au respect strict du protocole sanitaire.
Le directeur de l’Usaid chargé de l’éducation, David Bruns, a poursuivi que le partenaire reste engagé au côté du ministère de l’Education nationale pour assurer une année scolaire sûre pour tous les enfants du Sénégal. Il a par ailleurs renouvelé la ferme volonté d’accompagner le ministère à fournir une éducation aux enfants hors du système éducatif dans les régions de Casamance et de Kédougou et également assurer la transition dans les écoles formelles.
Le ministre de l’Education nationale a salué le geste à sa juste valeur. Pour Mamadou Talla, cette contribution est venue à point nommé. Le ministre a aussi rappelé les efforts considérables que l’Usaid consent dans le domaine de l’Education. Ce qui traduit à son avis les relations «fécondes» entre le Sénégal et les Etats-Unis.
Toujours dans le cadre de la lutte contre la pandémie, l’Usaid/Passerelles a déjà entrepris dans les zones d’intervention du projet la distribution de 1500 affiches, la diffusion de 2800 «SMS », la diffusion de 1500 spots et émissions radiophoniques en langues locales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here