PARTAGER

La Compagnie sucrière sénégalaise (Css) et la Fondation Marie Louise Mimran ont célébré ces derniers jours, à Keur Mbaye, dans la commune de Richard-Toll, les premiers fruits du Tollu Walo. Un projet financé dans le cadre de la res­pon­sabilité sociétale d’entreprise et destiné aux retraités de la Css en vue de faciliter leur intégration socio-économique.

Tollu Walo est un projet financé par la Fondation Marie Louise Mimran depuis 2015. Il consiste à faire bénéficier aux retraités de la Css des plantations d’arbres fruitiers (manguiers et anacardiers). Après trois années de mise en œuvre, ce sont les premiers fruits récoltés dans le cadre de ce projet qui étaient fêtés au cours d’une cérémonie organisée dans la plantation d’un des bénéficiaires. Selon l’administrateur de la Fondation, Cheikh Ibrahima Gaye, ce projet qui compte actuellement 283 bénéficiaires avec plus de 30 mille arbres déjà plantés a été conçu par la Css et la Fondation Mimran comme un programme de retraite pour remercier les anciens employés et les aider après leur départ de l’entreprise. Le projet, destiné au départ à ces travailleurs, a ensuite évolué pour inclure toutes les personnes ayant travaillé dans l’entreprise ainsi que leurs familles. Présenté par le directeur général de la Css, Vincent Leroux, comme l’un des plus importants programmes de développement agricole, économique et social de la région porté par une entreprise, il a doté les bénéficiaires de vergers de manguiers et d’anacardiers qui leur permettent d’avoir un complément de revenus pour vivre décemment. En plus des avantages économiques, le projet permet également, par la plantation d’arbres fruitiers, de lutter activement contre la désertification pour préserver la qualité des sols et redynamiser l’écosystème local. Louant la bravoure des bénéficiaires, dont 25 qui ont bien réussi leur projet étaient fêtés, Vincent Leroux a souligné que le projet a un avantage triple, car intégrant aussi bien une dimension économique, sociale qu’environnementale.
L’adjointe au maire de Richard-Toll a, de son côté, salué cette belle initiative de la Compa­gnie sucrière sénégalaise qui contribuera sans doute à la réinsertion des anciens travailleurs et à la prise en charge de leur nouvelle situation de retraités.
Ces derniers ont, à leur tour, exprimé toute leur gratitude à la Css qui non seulement les a employés pendant leur période d’activité, mais continue encore de les accompagner par le biais du projet Tollu Walo.
En plus d’avoir aménagé les vergers et mis en place tout le matériel nécessaire à leur exploitation, la Css et la Fondation ont fait bénéficier aux ayants droit d’un accompagnement par le projet Irrigasc qui les forme à l’utilisation de la gaine, un système d’irrigation en profondeur qui permet, entre autres, de faire des économies considérables en eau, en évitant le phénomène d’évaporation.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here