PARTAGER

La Sonatel a lancé samedi à Saint-Louis l’opération «And defar sunu gox». Cette opération, qui a permis de doter la commune d’une centaines
d’outils de nettoiement pour renforcer la lutte contre l’insalubrité, intègre le projet Sonatel ville propre initié dans le cadre de la Responsabilité sociétale d’entreprise. Selon Abdoukarim Mbengue, directeur de la Communication institutionnelle et des relations extérieures de la Sonatel, l’entreprise a profité de sa présence au forum économique de Saint-Louis, auquel elle a participé en tant que partenaire de la Cnes, pour lancer un nouveau concept dénommé «Sonatel en région» qui consiste
à lancer avec les parties prenantes au niveau local, un certain nombre de programmes. Il s’agit du programme «And defar sunu gox» initié depuis 18 mois et dont Saint-Louis vient de bénéficier pour la première fois.
Dans ce programme destiné à lutter contre l’insalubrité, la Sonatel a noué, selon M. Mbengue, un partenariat avec le ministère de la Gouvernance locale à travers le programme de gestion des déchets Ugc,
pour aider les communes à améliorer le cadre de vie par le biais de la lutte contre l’insalubrité en travaillant avec les populations sur la sensibilisation  par rapport à la nécessité de maintenir leur ville propre et également, procéder à des opérations de grande envergure de nettoiement, de désensablement et de pose de poubelles publiques. Ce
programme a connu un franc succès depuis son lancement, a souligné le directeur de la Communication de Sonatel qui a fait savoir que Saint-Louis a des problèmes spécifiques en matière de gestion des déchets et de lutte contre l’insalubrité. Il s’agira donc, fait-il remarquer, d’adapter le concept aux réalités locales, mais surtout d’y associer les populations qui devront s’impliquer. La Sonatel a aussi profité de sa présence à Saint-Louis dans le cadre de dialogue avec les parties prenantes, pour rencontrer les autorités ocales, notamment le gouverneur et le préfet mais aussi, des organisations de la Société civile et la presse locale qui est une partenaire privilégiée, selon Abdou Karim Mbengue, qui a expliqué que le but recherché à travers ces rencontres est de recueillir les
préoccupations de ces parties prenantes, de recueillir leurs questions sur la Sonatel, sur l’entreprise et ses parties prenantes, afin d’y apporter les réponses appropriées au nom du Directeur général.
En termes de perspectives, il y aura, à en croire M. Mbengue, un suivi du programme «And defar sama gox» et des différentes actions concrètes en collaboration avec la direction régionale de la boite. Le directeur de la Communication institutionnelle et des relations extérieures de Sonatel a saisi l’occasion pour livrer quelques informations sur la 4G mise en service depuis quelque temps. Il a fait savoir qu’elle a été très bien accueillie par le public.  Ce nouveau service offre en effet, selon lui, des conforts en matière de téléchargement et de navigation sur internet sans commune mesure.
Lancée en juillet 2016, cette technologie couvre pour l’instant, la région de Dakar où de nombreux sites ont été installés, Touba et Saly qui sont les
zones où elle a été expérimentée dans la phase-pilote. Abdou Karim Mbengue a toutefois, fait savoir que Sonatel va procéder
progressivement, à la couverture des différentes localités dans le
courant de l’année 2017. S’agissant de Saint-Louis, il a déclaré que la 4G y sera installée au plus tard dans le courant du troisième trimestre de l’année. Une bonne nouvelle certainement, pour les Saint-louisiens.

cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here