PARTAGER

Pour cette année, c’est le lycée Seydina Limamou Laye de Guédiawaye, qui rafle la mise avec 21 distinctions totalisant ainsi 53,25 points. Une performance de cet établissement habitué à jouer les premiers rôles à ce prestigieux concours. Il est suivi du Prytanée militaire et de la Maison d’éducation Mariama Bâ. Cette année, 137 lauréats dont 65 filles et 72 garçons seront fêtés le 20 juillet au Centre international de conférence Abdou Diouf. Aminata Sow Fall est la marraine de cette édition.

Le Concours général 2017 a livré ses secrets. Au total, il y a eu 137 lauréats, dont 65 filles et 72 garçons. Mais, il n’y a pas eu de grande surprise cette année. C’est encore le trio, Seydina Limamou Laye, Prytanée militaire et Mariama Bâ, qui occupe le peloton de tête. Si on fait le cumul des distinctions enseignement général et technique, c’est le lycée Seydina Limamou Laye de Guédiawaye qui rafle la première place. L’établissement a obtenu 21 distinctions et a totalisé 53,25 points. Il est suivi du Prytanée militaire, Charles Ntchoreré de Saint-Louis, qui a eu 17 distinctions. La Maison d’éducation Mariama Bâ arrive en 3ème position avec 11 distinctions. Elle est suivie du lycée privé technique Amadou Sow Ndiaye, qui crée la surprise avec 7 distinctions raflant ainsi la 4ème place. L’Immaculée conception de Dakar et le lycée technique et industriel Maurice Delafosse occupent respectivement les 5ème et 6ème places.
Ce classement est à lire en tenant compte des disparités dans le statut des établissements ainsi que du nombre d’élèves et d’établissements candidats dans une discipline, selon le ministre de l’Education qui faisait face à la presse. Faisant une analyse de ce classement, Serigne Mbaye Thiam indique que le Prytanée militaire Charles Ntchoreré de Saint-Louis et la Maison d’éducation Mariama Bâ de Gorée sont des établissements scolaires d’excellence avec internat où les élèves sont recrutés par voie de concours sélectif étant entendu que le dit concours est ouvert à tous les élèves. Donc, déduit-il, «on peut supposer que ces deux établissements puissent avoir les meilleurs résultats que les autres». Un autre élément à prendre en compte dans la lecture du classement, c’est que des établissements scolaires comme le lycée Seydina Limamou Laye et le lycée privé Amadou Sow Ndiaye présentent des candidats à la fois dans des disciplines d’enseignement général comme les mathématiques, les langues, la philosophie et autres que dans des disciplines d’enseignements techniques comme la construction mécanique, les techniques comptables, l’électronique, l’électrotechnique pendant que d’autres établissements ne présentent pas de candidats dans ces disciplines. Par conséquent, «cela peut les avantager», laisse-t-il entendre. Le dernier élément à prendre en compte, ce sont  les distinctions dans les disciplines comme le grec qui ne compte que 9 candidats au Concours général et il y a  que 3 établissements qui font du grec. Aussi l’électronique et l’électrotechnique qui ne comptent que 14 candidats pour 4 établissements qui les fournissent. «Ces établissements ont le même poids dans le classement que des disciplines où participent plus de 100 candidats», note-t-il.

Le lycée privé Amadou Sow Ndiaye de Saint-Louis, la révélation de cette année
Des disparités qui ont amené les autorités à détailler les candidats, le nombre de distinctions, les points par filière d’enseignement que ça soit général ou technique. Faisant ainsi le classement de l’enseignement technique, on constate la percée de l’institution Im­ma­culée Concep­tion de Dakar qui s’empare de la première place avec 3 distinctions qui valent 12 points. Elle est suivie de près du lycée Limamou Laye avec aussi 3 distinctions qui valent 8 points. Le lycée industriel Maurice De la Fosse arrive en 3ème place avec 2 distinctions.
Revenant sur les conditions d’organisation de l’édition 2017, le ministre de l’Education nationale a estimé que globalement, le Concours général s’est déroulé dans de bonnes conditions même s’il y a des soupçons de fuites «non avérés» après enquête qui ont pesé sur un des sujets de l’épreuve de mathématiques de la classe de terminale. Un sujet d’ailleurs qui a été repris pour préserver la crédibilité du Concours général, précise l’autorité.
Aminata Sow Fall marraine de cette édition
Cette année, 3 023 candidats se sont inscrits. 2 725 ont composé dans les 28 disciplines. Au terme des délibérations du jury, 148 distinctions ont été décernées contre 126 en 2016. 25 prix ont été décernés à la classe de première dont 14 premiers prix et 11 deuxièmes prix. Les classes de terminale ont eu 15 prix dont 8 premiers prix et 7 deuxièmes prix. La cérémonie de remise de prix est prévue le 20 juillet prochain. Cette année, c’est Aminata Sow Fall qui a été choisie comme marraine de la cérémonie. Cette enseignante, femme de Lettres, sera donnée en exemple aux élèves. La fête aura lieu cette fois-ci au Centre international de conférence Abdou Diouf de Diam­niadio, en présence du chef de l’Etat.
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here