PARTAGER

La Cellule de communication de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) invite les candidats recalés à publier les procès-verbaux (Pv) puisqu’ils disent ne pas les reconnaître. «Nous demandons à l’opposition de donner à la presse les procès-verbaux que le Conseil constitutionnel leur a remis, si tant est qu’ils sont vraiment intéressés par la transparence, l’objectivité et l’éthique. Il ne faudrait pas que cette exigence de transparence soit à chercher seulement du côté du pouvoir. Nous l’assumons et nous l’acceptons, mais nous invitons aussi cette opposition qui prétend demain gérer les deniers publics à faire montre de cette même rigueur et de cette même transparence», a dit Mamadou Thiam, leader du mouvement Agir pour l’émergence, membre de la coalition Bby. Il s’exprimait hier à une conférence de presse tenue pour magnifier le «soutien inconditionnel» de plus de 530 maires au président de la République, Macky Sall.
Par ailleurs, les communicants de la majorité présidentielle ont dénoncé «les sabotages manifestes et le refus systématique d’un dialogue républicain ainsi que l’attitude désespérément infantile d’une opposition qui souhaite prendre en otage le Sénégal». Le coordonnateur de la Cellule de communication, Pape Mahawa Diouf, se veut clair : «Leur tentative de sabotage et de kidnapping de la démocratie sénégalaise ne passera pas.»
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here